Le président élu américain Donald Trump, qui va prendre ses fonctions le 20 janvier, s’en est pris de nouveau à la Chine, ce lundi 2 janvier dans un tweet désobligeant.

Ce dernier a estimé que Beijing tire profit de ses liens économiques avec les Etats-Unis, sans pour autant contribuer à contrôler une Corée du Nord, qui vient d’annoncer son intention de tester un missile balistique intercontinental, ce 1er janvier.

« La Chine tire une quantité massive de profits des Etats-Unis, par le biais d’un commerce totalement à sens unique, mais elle n’apportera pas son aide sur la Corée du Nord. Super!« , a écrit Donald Trump, dans le premier message ci-dessous.

Il a également affirmé, Le second tweet ci-dessus, que la Corée du Nord ne se doterait pas d’une arme nucléaire en mesure d’atteindre les Etats-Unis. « Cela ne se fera pas », écrit-il.

Pyongyang « en est aux dernières étapes avant le test d’un missile balistique intercontinental », a affirmé ce dimanche 1er janvier le leader nord-coréen, Kim Jong-Un, dans son discours de Nouvel An.

Dans un message de 30 minutes diffusé à la télévision, il a affirmé que « Pyongyang a acquis le statut de puissance nucléaire en 2016 ». « La Corée du Nord est désormais une puissance militaire de l’Orient que même le plus puissant des ennemis ne pourra toucher », a assuré ce dernier.