Yang Jiechi (image de Une), membre du Bureau politique du PCC, a rencontré le conseiller national de la sécurité américaine Jake Sullivan. La Chine et les Etats-Unis ont, «de manière franche, eu un échange de point de vue complet et approfondi sur la relation entre la Chine et les Etats-Unis, ainsi que des questions internationales et régionales d’intérêt commun».

«La réunion a été décrite comme constructive et propice à l’amélioration de la compréhension mutuelle», selon le journal GlobalTimes. «La réunion a été décrite comme constructive et propice au renforcement de la compréhension mutuelle», d’après le CIIE.

Les présidents Xi Jinping et Joe Biden se sont entretenus par téléphone le 10 septembre, après quasiment sept mois sans communications directes entre eux. Les deux dirigeants ont souligné la nécessité de garantir que la concurrence entre les Etats-Unis et la Chine ne se transformerait pas en conflit.

Lire aussi : Joe Biden ne veut pas « entrer en conflit » avec la Chine

Suite à cette conversation téléphonique, la Chine et les Etats-Unis ont convenu de prendre des mesures pour renforcer leur communication stratégique, de gérer leurs divergences de manière appropriée, d’éviter la confrontation et les conflits, de chercher le profit mutuel et les résultats gagnant-gagnant, et de travailler ensemble pour remettre les relations sino-américaines sur la voie d’un développement sain et régulier.

Yang Jiechi a déclaré que la capacité de la Chine et des Etats-Unis à gérer correctement leurs relations aurait un impact sur les intérêts fondamentaux des deux pays et des deux peuples, ainsi que sur l’avenir du monde.

Cliquez pour en savoir plus sur les relations entre la Chine et les Etats-Unis

«Lorsque la Chine et les Etats-Unis coopèrent, les deux pays et le monde en bénéficient ; lorsque la Chine et les Etats-Unis s’opposent, les deux pays et le monde en souffrent gravement», a indiqué le diplomate chinois, qui est également directeur du Bureau de la Commission des affaires étrangères du Comité central du PCC.

Selon lui, les Etats-Unis doivent parvenir à une compréhension approfondie de la nature mutuellement bénéfique des relations sino-américaines, et appréhender de manière adéquate les politiques intérieures et étrangères et les intentions stratégiques de la Chine.

Yang Jiechi a estimé que la Chine refusait de définir les relations sino-américaines comme « concurrentielles ». Il a assuré que la Chine attachait de l’importance aux remarques positives récemment émises par le président américain Joe Biden au sujet des relations sino-américaines.

La Chine a notamment pu constater que les Etats-Unis avaient déclaré ne pas vouloir contenir le développement de la Chine, et ne pas chercher une « nouvelle guerre froide ».

La Chine espère que les Etats-Unis adoptera une politique rationnelle et pragmatique à son égard, et suivra avec elle la voie du respect mutuel, de la coexistence pacifique et de la coopération mutuellement profitable, dans le respect des intérêts fondamentaux et des préoccupations majeures de chacun.

Au cours de la réunion, Yang Jiechi a exposé la position officielle de la Chine sur les questions liées à Taïwan, Hong Kong, le Xinjiang, le Tibet et les droits de l’homme, ainsi que sur les questions maritimes.

Il a exhorté les Etats-Unis à véritablement respecter la souveraineté, la sécurité et les intérêts de développement de la Chine, et à cesser d’utiliser ces questions pour s’ingérer dans ses affaires intérieures.

Les Etats-Unis ont fait part de leur adhésion au principe politique d’une seule Chine, d’après l’agence de presse, Xinhua.

Les deux parties ont également échangé des vues sur le changement climatique et sur diverses questions régionales d’intérêt commun. La Chine et les Etats-Unis ont convenu de maintenir une communication et un dialogue réguliers sur les questions importantes.