Après un entretien en septembre entre Joe Biden et Xi Jinping, les Etats-Unis et la Chine ont eu ce 6 octobre à Zurich, en Suisse, des discussions de haut niveau.

Jake Sullivan, conseiller à la sécurité nationale des États-Unis auprès du président Joe Biden depuis janvier 2021, a rencontré Yang Jiechi, le plus haut responsable du Parti communiste chinois pour la diplomatie, selon la Maison Blanche.

Il s’agit de poursuivre le dialogue entre les deux superpuissances après l’entretien téléphonique des deux présidents le 9 septembre dernier.

Cliquez pour en savoir plus sur les relations entre la Chine et les Etats-Unis

Les Etats-Unis « cherchent à gérer de manière responsable la compétition » avec la Chine, selon la Maison Blanche.

Joe Biden a assuré à plusieurs reprises qu’il ne veut pas de conflit avec la Chine même si les contentieux ne manquent pas, qu’il s’agisse du commerce ou des questions de sécurité.

Lire aussi : L’administration Biden va dévoiler sa stratégie à l’égard de la Chine

Jake Sullivan a discuté lors de cet entretien avec les partenaires européens des Etats-Unis, selon la Maison Blanche, et à « réaffirmer l’importance des alliances transatlantiques » pour les Etats-Unis.

Lire aussi : Les États-Unis et leurs alliés vont condamner les activités «malveillantes» de la Chine

Il ira à Bruxelles pour rencontrer de hauts responsables des institutions européennes et de l’Otan, ainsi qu’à Paris pour une réunion avec son homologue français Emmanuel Bonne, selon un communiqué.

Washington envoie ainsi un message de bonne volonté, au moment où certains de ses alliés observent avec une certaine préoccupation, voire irritation, la manière dont les Etats-Unis déploient désormais leurs efforts diplomatiques vers l’Asie.

La relation entre Washington et Paris en particulier a été mise à mal après l’annonce d’une nouvelle alliance stratégique des Etats-Unis avec l’Australie, qui a fait perdre aux Français un gigantesque contrat de sous-marins.