L’entretien téléphonique entre les présidents chinois, Xi Jinping, et américain, Joe Biden, donne le ton de la prochaine étape des relations sino-américaines, selon l’expert américain sur la Chine, Robert Lawrence Kuhn, qui a écrit « The Man Who Changed China: The Life and Legacy of Jiang Zemin ».

« Nous disons depuis un certain temps que la première étape de l’amélioration des relations entre les États-Unis et la Chine consiste à ne pas aggraver les choses, à arrêter le déclin en cascade et la détérioration précipitée », a déclaré Robert Lawrence Kuhndans une interview accordée l’agence de presse, Xinhua.

Selon lui, cet « entretien téléphonique Biden-Xi permet d’atteindre cet objectif immédiat ». Le 10 septembre, le président Xi Jinping a reçu un appel téléphonique de son homologue américain, Joe Biden.

Xi Jinping et Joe Biden ont eu « une communication et des échanges stratégiques francs, approfondis et étendus sur les relations sino-américaines et les questions pertinentes d’intérêt commun », a indiqué Xinhua.

Xi Jinping et Joe Biden « veulent s’assurer que le plus grand pays en développement et le plus grand pays développé recherchent la coopération lorsqu’ils le peuvent, gèrent la concurrence lorsqu’ils le doivent et évitent les conflits à tout prix », a indiqué Robert Lawrence Kuhn.

« Le chemin à parcourir est long, bien sûr, et il existe de nombreux problèmes graves de part et d’autre, mais les deux présidents ont au moins fait le premier pas en s’assurant que les choses n’empireront pas », a-t-il ajouté.

De son côté, le président américain, Joe Biden, a précisé que Washington cherchait à « gérer de manière responsable la concurrence avec la Chine et à s’assurer qu’elle ne dégénérerait pas en conflit ».

D’après un communiqué rendu public par la Maison Blanche, « les deux dirigeants ont eu une discussion stratégique d’ampleur, au cours de laquelle ils ont discuté des domaines de convergence et de divergence d’intérêts ».

La Maison blanche a indiqué que cette conversation « faisait partie des efforts américains continuels pour gérer de manière responsable la concurrence » entre la Chine et les Etats-Unis.

« Les deux dirigeants ont discuté de la responsabilité des deux pays dans le fait de veiller à ce que la concurrence (entre eux) ne se transforme pas en conflit », a noté le communiqué.

Joe Biden a souligné, au cours de la conversation, « l’intérêt permanent de son pays (à réaliser) la paix, la stabilité et la prospérité dans la région indo-pacifique et dans le monde », selon le même communiqué.

Pour sa part, le président chinois Xi Jinping a déclaré que les relations entre la Chine et les Etats-Unis affecteront « l’avenir et le destin du monde », selon un communiqué du ministère chinois des Affaires étrangères.

Xi Jinping a précisé que « la coopération entre la Chine et les Etats-Unis profitera aux deux pays et au monde », avertissant que « la confrontation entre eux entraînera des catastrophes pour les deux pays et pour tout le globe ».

Le président Xi Jinping a ajouté que bien que la communauté internationale soit confrontée à de nombreux problèmes communs, « la Chine et les États-Unis devraient s’efforcer de remettre leurs relations sur la bonne voie pour un développement stable dans les plus brefs délais ».

Xi Jinping a aussi exhorté à gérer « correctement » le différend entre la Chine et les Etats-Unis, selon le communiqué du ministère chinois.

Il s’agit de la deuxième conversation téléphonique entre les deux dirigeants, depuis l’investiture du président américain en janvier dernier. En février dernier, Joe Biden a eu sa première conversation téléphonique avec Xi Jinping.

Lire aussi : Joe Biden s’est entretenu avec Xi Jinping

Selon le compte-rendu de l’exécutif américain, le nouveau locataire de la Maison Blanche a exprimé ses «profondes inquiétudes  concernant « la répression à Hong Kong », les « violations des droits humains » dans le Xinjiang, et la place de plus en plus imposante prise par la Chine dans la région, en particulier vis-à-vis de Taïwan.

De son côté, le président chinois Xi Jinping a estimé que la Chine et les Etats-Unis devaient rétablir leurs divers mécanismes de dialogue, afin de «bien comprendre les intentions de politique de chacun et d’éviter les malentendus et les mauvais calculs».