L’activité dans les services en Chine a rebondi en mars 2021 après une forte baisse en février, selon un indice indépendant.

Restaurant de fondue de Chongqing dans les souterrains, lorsqu’il fait trop chaud

L’indice d’activité des directeurs d’achat (PMI) pour les services en Chine, calculé par le cabinet IHS Markit et publié par le groupe de médias Caixin, s’est établi à 54,3 en mars contre 51,5 en février, qui était alors un plus bas depuis dix mois.

L’indice s’était toutefois maintenu au-dessus de la barre des 50, synonyme d’expansion de l’activité économique en Chine.

En mars 2021, le rythme des nouvelles commandes de services s’est accru à son rythme le plus rapide depuis trois mois, selon le site Caixin. La reprise de l’économie de la Chine a donc été portée par la demande intérieure.

De fait, la situation sur le marché de l’emploi s’est améliorée, et les entreprises embauchent davantage pour répondre à la demande. Ces données contrastent avec le mois de février quand le secteur avait connu une réduction de main-d’œuvre dans toute la Chine, pour la première fois depuis sept mois.

Si la Chine a largement jugulé l’épidémie de Covid-19 depuis le printemps 2020, l’activité économique dans ses principaux marchés d’exportation continue à tourner au ralenti. En mars, les commandes étrangères de services chinois se sont ainsi inscrites en baisse, selon Caixin.

Secteur prioritaire pour la Chine qui veut rééquilibrer son modèle économique, les services représentent désormais plus de 50% du PIB de la Chine. Ils comprennent les transports, le marketing, l’immobilier, la finance…

L’enquête Caixin-Markit, qui sonde principalement les PME, est réputée pour dresser un tableau fidèle de la conjoncture. Pour sa part, l’indice composite PMI de Markit-Caixin, qui agrège services et industrie manufacturière, a atteint 53,1 points en mars contre 51,7 points en février.

En Chine, «l’économie continue à se remettre de l’épidémie» mais la hausse des prix observés ces derniers mois notamment dans les services «n’est pas propice à une reprise durable», a prévenu l’économiste Wang Zhe pour Caixin.

D’ailleurs, le secteur de l’externalisation des services en Chine a connu une forte expansion au cours des mois de janvier et février 2021, selon le ministère du Commerce.

Les entreprises chinoises ont signé des contrats d’externalisation des services pour une valeur de 171,57 milliards de yuans (23,8 milliards d’euros) au cours de la période, ce qui représente une croissance annuelle de 72,3% par rapport à 2020 et de 24,2% par rapport à 2019, selon les données.

Sur le total, les contrats d’externalisation des services offshore ont atteint 87,57 milliards de yuans (11,4 mds €) en valeur, soit une augmentation de 43,4% par rapport à l’année précédente.