Un nouvel envoi de vaccins anti-Covid-19 en provenance de Chine a été accueilli ce 6 avril à l’aéroport Nikola Tesla par la Première ministre serbe Ana Brnabic. En parallèle, le président serbe s’est rendu sur le site de construction d’un nouvelle route construite par une société chinoise.

D’ailleurs, la Serbie est le premier pays européens où sera produit le vaccin chinois Sinopharm contre le Covid-19, a annoncé le président Aleksandar Vucic, le 11 mars. Un accord concernant la construction d’une usine sera signée dans les deux semaines, financée par la Chine et les Émirats arabes unis, a indiqué Aleksandar Vucic.

Lire aussi : La Serbie obtient l’aide de Sinopharm pour produire le vaccin chinois

Un nouvel envoie de vaccins chinois

Vaccin de la société Sinopharm

La Première ministre serbe Ana Brnabic a  participé à la cérémonie d’accueil de ce lot de vaccins chinois, attestant que «cette livraison en dit assez long sur le partenariat avec la Chine et sur la mesure dans laquelle nos partenaires de ce pays et la société Sinopharm ont répondu à nos besoins et ont aidé à la campagne de vaccination de masse en Serbie».

Cette dernière a ajouté que la Serbie avait pour objectif de vacciner environ 40% de sa population adulte avec une première dose d’ici la fin du mois d’avril.

De son côté, l’ambassadrice Chen Bo a rappelé que la Chine menait sa propre campagne de vaccination de masse chez elle. « La Chine est le pays le plus peuplé du monde. La demande intérieure de vaccins est énorme, mais nous pensons que tous les pays du monde appartiennent à une communauté avec un avenir commun », a-t-elle déclaré.

La Serbie a confirmé un total de 617.669 cas de COVID-19 et 5.458 décès à la date de lundi, tandis que 7.794 personnes au total ont été hospitalisées à travers le pays, dont 292 placées sous respirateur.

La Serbie, tournée vers les fabricants de vaccins russes et chinois et un des pays en tête de la vaccination anti-Covid-19, a fait don de vaccins à la Macédoine du Nord, au Monténégro et à la Bosnie. Plus de 1,3 million d’habitants de ce petit pays des Balkans, qui en compte 7 millions, ont reçu une dose de vaccin et près d’un million deux doses.

Les infrastructures, domaine le plus important de la coopération entre la Chine et la Serbie

Le président serbe Aleksandar Vucic

Ce don est un gage de la coopération sino-serbe, selon les dirigeants présents. D’autant plus que la Chine a bientôt terminé la construction d’une voie rapide dans l’ouest de la Serbie, près de la ville de Klanica.

« La société chinoise chargée de la construction d’une voie rapide dans l’ouest de la Serbie pourrait terminer le projet avant la date prévue », a affirmé le président serbe Aleksandar Vucic lors d’une visite du site de construction, soulignant les avantages qu’il apportera aux communautés locales.

Ce dernier, qui a visité le site de la voie rapide Iverak-Lajkovac en compagnie de l’ambassadrice chinoise Chen Bo, a noté que le projet progressait régulièrement grâce aux efforts du groupe Shandong Hi-Speed et de ses partenaires serbes.

La construction de cette route de 18,3 km, d’une valeur de 158 millions d’euros, a débuté en juin 2020. Une fois achevée, elle reliera la future autoroute Belgrade-Sud Adriatique à certaines parties de la Bosnie-Herzégovine à l’ouest et au Corridor 10 à l’est, plaçant la ville de Valjevo au centre des plans de développement de la Serbie.

Selon un communiqué de presse du bureau du président, Aleksandar Vucic a souligné l’importance de cette nouvelle route pour « le développement, la vie et l’avenir » de la ville de Valjevo. Il espère que les entrepreneurs chinois pourraient la terminer avant décembre 2022, bien que le contrat stipule que l’ensemble du projet doit être achevé avant décembre 2023.

Notant que les infrastructures sont l’un des domaines les plus importants de la coopération entre la Chine et la Serbie, l’ambassadrice chinoise s’est dit confiante que les résultats dans ce domaine seraient encore meilleurs.

« Nous avons tous entendu dire que le projet sera achevé avant le délai convenu », a déclaré Chen Bo, ajoutant que les entreprises chinoises peuvent partager leur expérience et leur technologie avec leurs partenaires serbes et contribuer au développement économique de la Serbie.