Quatre vaccins candidats chinois contre le Covid-19 ont entament leurs essais cliniques de phase 3 à l’échelle internationale.

Selon le mécanisme conjoint de prévention et de contrôle du Covid-19 du Conseil des Affaires d’Etat (gouvernement chinois), une partie des essais de phase 3 devrait permettre de mettre fin à la première série de vaccinations, débuté en septembre.

Les données préliminaires sont attendues dès novembre, car les essais ont été réalisé sur des milliers de personnes atteints par le Covid-19, afin d’assurer la sécurité et l’efficacité des vaccins.

L’épidémie étant maîtrisée en Chine, le pays ne dispose plus de conditions nécessaires à la réalisation de ces essais cliniques à grande échelle. Ainsi, tous les essais de phase 3 sont réalisés auprès de personnes malades du Covid-19 à l’étranger, notamment en Arabie Saoudite.

Lire aussi : La Chine administre un vaccin potentiel contre le Covid-19

« Deux vaccins inactivés contre le Covid-19 développés par China National Biotec Group (CNBG) ont été approuvés pour les essais cliniques de phase 3 dans plusieurs pays du Moyen-Orient et d’Amérique du Sud, impliquant plus de 30.000 personnes », a expliqué Yang Xiaoming, président de CNBG.

De son côté, Yin Weidong, PDG de Sinovac, a indiqué qu’un vaccin inactivé contre le Covid-19 et « développé par Sinovac Biotech Co., Ltd. fait encore l’objet des essais cliniques de phase 3 dans certains pays d’Amérique du Sud et d’Asie du Sud-Est ».

Lire aussi : Un vaccin de la China Sinopharm prometteur

Un vaccin contre le Covid-19 recombiné avec l’adénovirus défectueux modifié comme vecteur fait également l’objet des essais de phase 3. Selon une directive pour l’évaluation clinique des vaccins contre le Covid-19 récemment publiée par l’Administration nationale des produits médicaux, le vaccin devrait fournir une immunité pendant au moins six mois, de préférence pendant plus d’un an.