samedi, mai 25

Fang Ran, chercheur sur les droits des travailleurs, a été arrêté

Fang Ran, doctorant en sociologie à l’Université de Hong Kong, a été arrêté par la police à Nanning, dans la province du Guangxi (sud) pour «soupçon de subversion du pouvoir de l’État».

Fang Ran menait des travaux sur les droits des travailleurs en Chine. Il est détenu dans le sud de la Chine, ont annoncé le 1er septembre certains de ses proches.

Cette arrestation intervient dans un contexte de surveillance accrue des ONG et associations de défense des droits des travailleurs, vues par le pouvoir communiste comme une menace politique potentielle.

Beijing a réfréné à plusieurs reprises ces dernières années les manifestations populaires des travailleurs et des ONG les défendant. En effet, les autorités cherchent à contrôler les mouvements sociaux qu’ils considèrent comme un défi potentiel contre l’État.

Fang Ran, un élève de la Sociologie des études de doctorat en Chine, n’a pas été vu pendant cinq jours, selon les déclarations des amis de ce dernier à l’Agence France Presse.

Fang Ran, doctorant en sociologie à l’Université de Hong Kong, a été arrêté par la police à Nanning, dans la province du Guangxi (sud), d’après un message publié sur les réseaux sociaux par son père.

«À mes yeux, Fang Ran n’est certainement pas un criminel qui cherche à nuire au Parti communiste chinois (PCC) mais un jeune ambitieux qui veut aider la cause du Parti», a écrit le père de l’universitaire.

L’Université de Hong Kong a dit dans une déclaration qu’elle est «au courant de la question et l’examine activement». « Nous fournirons une assistance à M. Fang et à sa famille, le cas échéant », a déclaré un porte-parole de l’université à l’AFP.

Selon son père, le jeune homme de 26 ans serait en «résidence surveillée dans un lieu déterminé». Ce terme fait référence à une forme de détention extrajudiciaire en Chine qui peut durer jusqu’à six mois. Ce placement à l’isolement, sans accès à un avocat, est souvent utilisé contre les dissidents politiques et les militants des droits de l’Homme.

L’AFP n’a pas pu vérifier l’authenticité des messages mais trois amis de Fang Ran, qui sont en contact avec sa famille, ont confirmé la véracité de la publication du père de Fang.

Selon ses amis, Fang Ran menait depuis six mois des recherches sur les conditions de travail dans les usines de Shenzhen (sud)où il vivait depuis six mois. Shenzhen est le centre de nombreux géants de la Tech chinoise.

L’un des amis a déclaré à AFP que Fang Ran était passionné par les problèmes sociaux et « n’a pas peur de parler à chaque fois qu’il voit une certaine injustice ».

De nombreux activistes du travail des étudiants ont été détenus en 2018 et 2019 dans le cadre d’une répression nationale sur les groupes marxistes du campus, dont beaucoup aidaient à organiser des syndicats d’usine dans le sud de la Chine.

Récemment, le vice-président de l’Alliance de Hong Kong, Tonyee Chow, a publié ce matin un message sur Facebook, déclarant que Fang Ran, doctorant au Département des sciences sociales de l’Université de Hong Kong, avait été placé sous surveillance résidentielle pour «soupçon de subversion du pouvoir de l’État» en Nanning, Guangxi, le 26 août.

Tonyee Chowa déclaré que Fang Ran est un militant des droits du travail et que ses recherches portent sur le mouvement ouvrier en Chine. Il a également écrit une critique sur les investissements chinois en Afrique.

Fang Ran a obtenu son baccalauréat en sociologie de l’Université Tsinghua et a travaillé comme stagiaire dans une organisation non gouvernementale et un média social qui se concentre sur la question du travail en Chine, a indiqué l’universitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *