China Huishan Dairy Holdings Co. Ltd. a annoncé ne pas avoir été en mesure de rembourser ses prêts et a indiqué avoir perdu la trace de sa dirigeante chargée des finances du groupe.

Vendredi dernier, le groupe a dû faire face à la chute de sa capitalisation boursière de 4 milliards de dollars (3,76 milliards d’euros) en une journée à la Bourse de Hong Kong. La cotation ne s’est pas redressé depuis vendredi, quand l’action a plongé de 85%.

Cette chute a suivit la publication d’informations, non vérifiées, sur la situation financière de la société. En effet, il a été dit que des factures frauduleuses avaient émises et qu’un détournement de fonds est à l’œuvre.

Le groupe a réfuté ses informations, mais l’actionnaire principal a utilisé la quasi-totalité de sa participation comme collatéral pour garantir les emprunts de l’entreprise.

Yang Kai, président de Champ Harvest, principal actionnaire de Huishan (70,8%), a fait appelé au gouvernement régional et a demandé à 23 banques de reporter les échéances, en raison d’un « retard dans certaines échéances bancaires ».

En dépit de cette demande, les banques pourraient ne pas soutenir l’entreprise, « étant donné la baisse significative du cours de l’action de la société et les récents articles de presse », a indiqué la société dans un communiqué.

A cela s’ajoute, des soupçons de vols, car le groupe a déclaré ne pas être en mesure d’entrer en contact depuis le 21 mars avec l’une des dirigeantes de Huishan, chargée des finances et de la trésorerie.