Sélectionner une page

Amériques,MONDE

Hausse de l’excédent commercial Chine-Etats-Unis

L’excédent commercial de la Chine avec les Etats-Unis continue d’augmenter, alors que les exportations chinoises ont rebondit en avril.

Après avoir enregistré en mars un déficit commercial inattendu de 5 milliards de dollars (4,1 mds€) sur l’ensemble des échanges extérieurs, la Chine a vu sa balance commerciale totale affichait pour avril un surplus de 28,78 milliards de dollars (23,6 mds €).

Un conflit commercial qui risque de durer

Ces données risquent d’exaspérer le président américain Donald Trump, qui dénonce depuis des années un déséquilibre des échanges trans-pacifiques. L’excédent commercial chinois avec les seuls Etats-Unis s’est élevé à 22,2 milliards de dollars (18,2 mds €) gonflant de 4,2% par rapport à avril 2017. C’est un rebond est spectaculaire, avec un taux de +44% par rapport à mars.

Aucun consensus n’avait été trouvé au cours de deux jours de négociations menées les 2 et 3 mai à Beijing. Ces pourparlers se poursuivront la semaine prochaine à Washington, où se rendra le vice-Premier ministre chinois Liu He.

L’objectif est de désamorcer la perspective d’une guerre commerciale, bien que la Chine reste sous la menace de droits de douane américains applicables le 22 mai et concernant près de 50 milliards de dollars (41 mds €) de produits exportés vers les Etats-Unis.

«Ces visites croisées marquent des pas dans la bonne direction», mais les chiffres «reflètent la difficulté d’arriver à un compromis, étant donné les exigences américaines», a indiqué à l’Agence France Presse, Betty Wang, analyste de la banque ANZ.

L’administration Trump veut, selon la presse américaine, une réduction «d’au moins» 200 milliards de dollars (164 mds €) d’ici fin 2020 du déficit des échanges annuels avec la Chine, qui était de 375 milliards de dollars (307,5 mds €) en 2017, selon Washington.

Ce montant reste trop élevé pour les autorités chinoises, qui réclame de son côté «un traitement équitable» des firmes technologiques chinoises aux Etats-Unis. La Chine, premier pays exportateur du globe, conserve une demande mondiale solide, en particulier aux Etats-Unis et dans l’Union européenne (UE).

Des données stables

Les exportations ont progressé en avril de 12,9% sur un an, après un repli en mars de -2,7%), dû au Nouvel an lunaire. Toutefois, cette période a permit à la consommation intérieure de résister, les importations ont nettement accéléré de +21,5%, contre 14,4% en avril.

Les importations de pétrole (+15% sur un an) ou de cuivre (+47%) ont bondi alors que l’activité manufacturière s’intensifiait après la fin du Nouvel an, tandis que s’envolaient les importations de produits de haute technologie (+27%).

Pour Betty Wang, la Chine est en train de réussir sa transition économique, depuis «une production industrielle bon marché vers une chaîne de production à haute valeur ajoutée».

Cependant, cette dernière a indiqué que «cela peut simplement signifier que des exportateurs ont avancé l’envoi de leur produits» pour éviter des ruptures d’approvisionnements ou barrières douanières en cas de conflit ouvert entre les deux puissances.

Le marché reste perturbé, car en cas de sanctions américaines, la Chine s’est dite prête à répliquer avec des taxes sur 50 milliards de dollars (41 mds €) de produits américains importés (soja, boeuf…).

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire