Kim Jong-un a effectué une deuxième visite en Chine, les 7 et 8 mai, après sa première visite diplomatique en mars 2018. Les deux pays veulent afficher leur rapprochement avant le sommet attendu entre Kim Jong-un et le président américain Donald Trump.

Malgré leurs divergences sur le programme nucléaire nord-coréen, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président chinois Xi Jinping, ont tenu un 2nd sommet à Dalian, une ville portuaire du nord-est du pays. Les médias ont montré les deux hommes marchant côte à côte et discutant autour d’une table. Malgré cette entente affichée, et la volonté d’apaiser les tensions, aucunes avancées n’ont révélées suite à cette rencontre.

«Après ma première rencontre avec le camarade président (Kim), les relations entre la Chine et la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) ont connu des avancées positives, tout comme la situation dans la péninsule coréenne. J’en suis heureux», s’est félicité Xi Jinping, cité par l’agence de presse, Xinhua.

«Il s’agit des résultats positifs de ma rencontre historique avec le camarade secrétaire général (Xi)», lui a répondu le dirigeant nord-coréen, selon la même source. A l’instar de la première visite, les médias chinois ont attendu que Kim Jong-un soit rentré dans son pays pour faire état officiellement de la visite.

La Chine et la Corée du Nord, anciens alliés communistes de la guerre de Corée (1950-53), étaient en froid ces dernières années, car Beijing avait décidé d’appliquer les sanctions internationales destinées à convaincre Pyongyang de mettre fin à son programme nucléaire.

Or Pyongyang a fait le premier pas pour détendre les relations dès janvier 2018, en raison des jeux Olympiques d’hiver organisés en Corée du sud. Annonçant la suspension de ses essais nucléaires et balistiques, lors d’une rencontre le 27 avril entre Kim Jong-un et Moon Jae-in, à l’occasion d’un premier sommet intercoréen.

Kim Jong-un compte rencontrer le président américain Donald Trump, fin mai ou début juin lors d’un sommet jugé «historique». Toutefois, après l’annonce de la rencontre entre Kim Jong-un et Xi Jinping, le président américain Donald Trump a fait savoir dans un tweet, qu’il allait s’entretenir par téléphone dans la journée avec le président chinois.

La rencontre de Dalian survient alors qu’un sommet entre la Chine, le Japon et la Corée du Sud s’ouvre le 9 mai au Japon, afin de discuter de la situation dans la péninsule coréenne.