Pour célébrer la fête de Qixi, la Saint-Valentin chinoise, les consommateurs chinois ont fortement dépensé durant cette journée très populaire pour les jeunes couples, en dépit des récentes flambées épidémiques de Covid-19.

En dépit du ralentissement de la consommation,  des restrictions dues à une nouvelle vague de cas de Covid-19, la reprise économique du pays continue de s’accélérer, ont déclaré des analystes interrogés par l’agence de presse, Xinhua.

Les magasins vendant des produits étroitement liés à l’«économie de la romance» ont vu leurs chiffres d’affaires augmenter une semaine avant Qixi, qui est l’une des principales fêtes traditionnelles de Chine et tombe le septième jour du septième mois du calendrier lunaire. Il y a eu une vague d’achats le jour exact de la fête, selon ces derniers.

Yuan Xiaohui, directeur général de Nama Cocoa, une marque chinoise de chocolat et de glace faits à la main, a indiqué que son magasin situé au quartier de Wangfujing, à Beijing, avait enregistré 20 000 yuans (3087 dollars) de ventes le 14 août. Ce dernier a expliqué à l’agence de presse Xinhua que ce montant a été multiplié par deux, par rapport à un samedi normal.

Stimulée par l’élan de la fête de Qixi, la consommation intérieure a encore une énorme marge de progression, a indiqué Yuan Xiaohui, qui précise que «la hausse de la demande intérieure et les améliorations de la consommation resteront des tendances à long terme».

Les fleurs, un élément indispensable pour cette fête des amoureux, ont également enregistré une forte augmentation des commandes.

Un fleuriste du nom de Wang basé dans la province du Hebei (nord) a déclaré que son magasin avait reçu au moins 150 commandes par jour à l’approche de la fête de Qixi, alors qu’en temps normal, il ne reçoit que de 10 à 15 commandes

Le Kunming International Flora Auction Trading Center, situé dans la province du Yunnan (sud-ouest), est un important fournisseur de fleurs en Chine, et a vendu plus de 80 millions de tiges de fleurs fraîches coupées depuis le 3 août.

Lorsque le marché a commencé à se préparer pour Qixi, soit environ le double du niveau de l’année précédente, a rapporté l’agence de presse Xinhua.

Dashun, un vendeur de fleurs basé à Beijing, a indiqué que les ventes de produits floraux à bas ou moyen prix n’étaient «pas idéales» cette année par rapport aux années précédentes pendant la fête.

«Les personnes qui n’achètent des fleurs que lors des grandes fêtes traditionnelles comme Qixi ont dépensé moins cette année, car elles étaient plus susceptibles d’opter pour des manières pragmatiques de célébrer, par exemple en dégustant un repas haut de gamme dans un restaurant chic ou en achetant des cadeaux au lieu de fleurs», a indiqué ce dernier.

La dernière vague de flambées épidémiques de Covid-19 en Chine avait mis de nombreuses personnes ayant un pouvoir d’achat inférieur «en attente».

Un rapport de JD Daojia a montré qu’en raison de mesures de prévention et de contrôle du virus plus strictes ces dernières semaines, de nombreux amoureux ont choisi de passer leur temps à la maison pour la fête de Qixi.   

JD Daojia offre aux consommateurs une livraison en deux heures des produits de supermarchés locaux et d’autres partenaires via son application basée sur la localisation.

«Bien que les mesures de restriction actuelles puissent avoir un impact sur l’économie pendant une courte période, elles n’affecteront pas la reprise de la croissance qui a débuté l’année dernière après l’épidémie de Covid-19», a affirmé Cong Yi, professeur à l’Université des finances et de l’économie de Tianjin.

D’après ce dernier, «un examen des données économiques depuis l’année dernière jusqu’à maintenant prouve que la stabilité économique de la Chine a augmenté, et la contribution de la consommation dans le moteur de l’économie est évidente».

Cong Yi a précisé que la consommation était relativement stable face aux diverses fluctuations de la situation épidémique.

Bien que les pics épidémiques de Covid-19 aient affecté la consommation, un rapport de McKinsey & Co a montré que le sentiment, le comportement et les caractéristiques des consommateurs chinois étaient revenus aux niveaux d’avant l’épidémie en mars 2021.

Cong Yi a prédit que la consommation devrait augmenter d’au moins 6 à 8% cette année, par rapport au niveau moyen de 2019 et 2020 combinés.

Les ventes au détail du premier semestre, totalisant 21 200 milliards de yuans, étaient supérieures de 9% à celles de la même période en 2019, soulignant le fort rebond post-pandémique, ont montré les données du Bureau national des statistiques (BNS) en juillet.

La consommation par habitant s’est élevée 11 471 yuans au premier semestre, soit une augmentation nominale de 18% par rapport à la même période l’année dernière, toujours selon le BNS.