Après des semaines de polémiques concernant Huawei, de nombreux observateurs se demandent ce que devient la compagnie de Ren Zhengfei.

Huawei, le géant chinois des télécommunications vient d’être coupé de presque tous les approvisionnements en puces, venant des Etats-Unis, suite à une interdiction de puce mise en vigueur le 15 septembre.

Malgré le lobbying agressif des américains contre la société, les directeurs de Huawei ne semblent pas aussi inquiet que prévu.

Ces derniers ont d’ailleurs présenté leur prochaine vision du monde, utilisant « toute sa force technologique pour responsabiliser ses partenaires de la chaîne industrielle et devenir plus forts dans l’ère des TIC à venir », a souligné le journal Global Times.

La conférence annuelle « Huawei Connect 2020 annuel » s’est tenu à Shanghai ce 23 septembre. A cette occasion, Huawei a sortit le tapis rouge aux acteurs de l’industrie mondiale des TIC, pour dévoiler son prochain objectif : créer une nouvelle valeur avec des partenaires industriels dans les domaines technologiques du réseau, de l’informatique, des services cloud et de l’IA.

Huawei s’est également engagé à «ne laisser personne de côté dans le monde numérique, à réaliser des millions de rêves» grâce à sa force technologique.

«Au cours de la prochaine phase, Huawei travaillera avec ses partenaires pour appliquer les technologies TIC aux industries, en aidant les entreprises à développer leurs activités et en aidant les gouvernements à atteindre leurs objectifs stratégiques consistant à stimuler l’industrie nationale, au bénéfice de leurs mandants et à améliorer la gouvernance globale», a déclaré Guo Ping, président intérimaire de Huawei.

Depuis le 15 septembre, le gouvernement américain a milité les fournitures de chipset haut de gamme à Huawei, ce qui porterait un coup dur aux puces Kirin de la société et pèserait davantage sur ses smartphones phares haut de gamme.

Lire aussi : Huawei développe HarmonyOS pour ses smartphone

Mais Guo Ping a admit que Huawei est désormais confronté à d’extrême difficulté, outre la répression continue des États-Unis, et évalue toujours son impact. « Mais ce qui est clair, c’est la recherche de la survie est notre tâche principale maintenant », a déclaré le président Huawei.

«Huawei ne mourra pas», a déclaré au journal Global Times Jiang Junmu, rédacteur en chef du site Web d’information sur l’industrie des télécommunications c114.com.cn.

Lire aussi : Huawei se concentre sur le cloud computing pour assurer sa survie

Le fabricant de puces américain Advanced Micro Devices Inc (AMD) et Intel doivent obtenir une licence du gouvernement américain pour fournir des puces à Huawei, ce qui, selon les analystes du secteur, pourrait être une « bonne nouvelle » et permettrait à l’entreprise de poursuivre son activité croissante d’ordinateurs portables.

Lire aussi : Le SMIC chinois demande le renouvellement de sa licence pour fournir Huawei

Les acteurs de l’industrie prévoient également que davantage d’entreprises obtiendront la licence plus tard. Cependant Guo Ping a indiqué que la politique actuelle des Etats-Unis vis-à-vis de Huawei « est principalement concentrée dans le domaine de la chaîne d’approvisionnement ».

En termes de renforcement de la chaîne d’approvisionnement, Huawei préconise de grandir avec les fournisseurs et de partager les avantages. « Huawei utilisera toutes ses forces pour aider les partenaires de la chaîne d’approvisionnement à se renforcer. et plus fort », a assuré Guo Ping.