La société chinoise Semiconductor Manufacturing International Corp (SMIC) a demandé l’approbation des États-Unis pour continuer à fournir des composants au géant chinois Huawei, a révélé l’agence de presse britannique, Reuters.

Le SMIC a déclaré au journal Beijing News qu’il se conformerait aux lois et réglementations en vigueur dans tous les pays et régions. Et a donc demandé aux Etats-Unis une autorisation pour continuer à fournir le géant chinois des télécommunications, Huawei.

Les restrictions imposées par Washington en mai à Huawei interdisant aux principaux fournisseurs d’équipements de semi-conducteurs de fournir ou de desservir Huawei sont entrées en vigueur le 15 septembre.

Les entreprises souhaitant continuer à faire des affaires avec le fabricant de smartphones doivent maintenant recevoir au préalable une licence de Washington.

Taiwan Semiconductor Manufacturing Co Ltd 2330.TW, le plus important fabricant de chipsets (composants) pour téléphones mobiles haut de gamme de Huawei, a annoncé en juillet qu’il cesserait de fournir à Huawei à la date limite.

Micron Technology Inc MU.O, un fabricant de puces mémoire DRAM, a également déclaré qu’il ne fournirait plus Huawei. Le concepteur de puces taïwanais MediaTek 2454.TW a déclaré en août qu’il avait demandé l’autorisation des États-Unis de continuer à fournir Huawei.

Le géant chinois Huawei est un client majeur du SMIC et génère 20% des revenus de la fonderie, selon une analyse de la recherche Bernstein. Cependant, la fonderie est incapable de produire les puces les plus avancées des chipsets (composants) mobiles Kirin de Huawei et compte toujours sur des équipements d’entreprises américaines qui pourraient également cesser de desservir Huawei lorsque les restrictions entreront en vigueur.

Le SMIC lui-même est tombé sous le contrôle de Washington. Début septembre, l’agence de presse Reuters a rapporté que l’administration Trump envisageait d’imposer des restrictions aux entreprises similaires à celles qu’elle avait imposées à Huawei, interdisant aux entreprises américaines de la desservir et de la fournir.