Sélectionner une page

SCI/TECH

Huawei : téléchargement des apps Android sans services Google

Avec sa gamme P40, le géant des télécommunication Huawei prouve ses capacités à concurrencer les mastodontes du secteur. Mais si ces smartphones sont particulièrement intéressants sur le plan matériel, côté logiciel cela peine.

Les entreprises américaines ont toujours interdiction de faire des affaires avec Huawei, ce qui empêche le constructeur chinois de proposer les apps et services de Google dans ses appareils.

En Chine, ce n’est pas un problème, le moteur de recherche y est peu présent. Mais hors de Chine, la situation est totalement différente car les outils de Google sont très populaires auprès des utilisateurs occidentaux.

Huawei a accéléré le développement d’applications alternatives, sans pouvoir pour autant créer des applications telles que YouTube et Google Maps qui soient aussi complets que leurs modèles d’origine.

Raisons pour lesquelles, le groupe est en train de tester une nouvelle application, AppSearch, qui permet de rechercher les apps Android les plus utilisées et surtout, de les télécharger sur ses smartphones.

AppSearch n’est pas un équivalent du Play Store de Google, car pour cette fonction, Huawei a mis au point sa boutique AppGallery. Cette nouvelle application agrège les catalogues de différents services qui hébergent des APK : Amazon, APKPure, APKMirror et le propre magasin du constructeur.

De ce fait, il est possible d’y trouver Spotify, Facebook, Messenger, Instagram, Telegram, Waze, WhatsApp, Twitter et toutes les apps de Google qui ne sont pas disponibles dans AppGallery.

Cette application est disponible au téléchargement dans la boutique de Huawei en Allemagne, où l’AppSearch est en phase de test. D’ailleurs, le portail «assiste les utilisateurs à trouver des applications populaires en agrégeant de multiples sources de téléchargement», explique Huawei.

Le constructeur précise que le contenu proposé dans AppSearch est fourni par des tiers qui en ont la responsabilité. Une manière de se protéger contre d’éventuelles poursuites judiciaires de la part de Google. D’ailleurs, la société américaine a lancé une enquête sur cette application, afin de s’assurer qu’elle n’enfreint pas la législation américaine.

A lire aussi : Nouvelle inculpation de Huawei aux Etats-Unis pour vol de secrets industriels

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Souveraineté en Mers de Chine

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :