Les «mesures fortes» prises par le gouvernement chinois contre le nouveau coronavirus 2019-nCoV offrent une «fenêtre d’opportunité» pour arrêter la propagation dans le monde de la maladie qui a tué 425 personnes en Chine continentale, a assuré le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré qu’«il existe une fenêtre d’opportunité grâce aux mesures fortes prises par la Chine dans l’épicentre» de l’épidémie lors d’une session du Conseil exécutif de l’OMS à Genève. «Ne laissons pas passer cette fenêtre d’opportunité», a-t-il insisté.

Il a accusé certains pays riches d’être «très en retard» en matière de partage d’informations sur les cas du nouveau coronavirus, réclamant une plus grande solidarité internationale pour combattre l’épidémie de pneumonie virale.
«Sur les 176 cas signalés jusqu’à présent en dehors de la Chine, l’OMS a reçu des formulaires de déclaration de cas complets pour seulement 38% des cas. Certains pays à revenu élevé sont très en retard dans le partage de ces données vitales avec l’OMS. Je ne pense pas que ce soit par manque de capacités», a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, devant le Conseil exécutif de l’organisation.