Le 10 septembre a été lancé le forum « Investir en Afrique », à Brazzaville, par le président Denis Sassou N’Guesso, en présence de ses homologues de l’Angola, de la Centrafrique, de la République démocratique du Congo (RDC) et du Rwanda.

Plus de 600 participants issus essentiellement des secteurs privé et public de la Chine et de l’Afrique étaient présents à cet événement, placé sous le thème «Tirer parti des partenariats pour promouvoir la diversification économique et la création d’emplois dans les économies africaines».

Jusqu’à ce 12 septembre, les intervenants ont évoqué les opportunités permettant de stimuler les investissements en faveur du continent, à travers notament le partenariat public-privé.

Ce partenariat « est considéré comme l’une des clés censées accélérer la diversification économique, la formation des cadres africains, la construction des infrastructures et le développement du numérique », a relevé l’Agence d’information d’Afrique centrale.

Le président Denis Sassou N’Guesso a insisté sur la nécessité de promouvoir un modèle de partenariat public-privé en lien avec l’amélioration du climat des affaires. Selon lui, l’Afrique peut tirer avantage des entreprises chinoises et ériger des plates-formes d’alliance avec d’autres partenaires.

La 5ème édition de ce forum se consacre au partenariat gagnant-gagnant, afin de favoriser la diversification économique et la création d’emplois pour les jeunes africains.

«Le futur africain, notre futur commun, ne saurait se bâtir sur l’autarcie ou l’égoïsme des ilôts de prospérité. L’Afrique et la Chine offrent le panorama d’un espace de coopération optimiste avec des perspectives que nous pouvons donc rapidement concrétiser. Cet avenir c’est déjà aujourd’hui», a assuré Denis Sassou N’Guesso.

Hôte de ce forum, Brazzaville « veut redonner du sens et du contenu à la coopération sino-africaine ». D’ailleurs, de nombreux chantiers ont pu être réalisés au Congo ces dernières années via un partenariat avec la Chine et des investisseurs privés chinois.

Ainsi, la zone industrielle de Maloukou, à 45 km de Brazzaville, l’Université Denis-Sassou-N’Guesso et le projet des zones économiques spéciales ont été construit grâce à ce partenariat public-privé.

Outre ce type de partenariat, les autres chefs d’Etat africains dont Félix Tshisekedi de la RDC, Faustin Archange Touadera de la Centrafrique, Joao Lourenço de l’Angola et Paul Kagame du Rwanda ont mit en avant la formation des jeunes, le développement du numérique, de l’énergie et des infrastructures.

En marge de la cérémonie d’ouverture du forum, plusieurs protocoles d’accord ont été signés avec les investisseurs chinois, notamment dans les domaines de l’énergie, du développement des petites et moyennes entreprises, de l’intégration économique régionale, de l’infrastructure et de l’environnement.