Sélectionner une page

Afrique,MONDE

La Chine accorde 6,5 millions de dollars à l’armée camerounaise

Par Christian Lang – Par ce don de 4,5 milliards de francs CFA, il est question de renforcer les capacités de l’armée camerounaise engagée dans plusieurs guerres.

L’octroi de ce don de 6,8 millions d’euros (soit 4,5 milliards de francs CFA), a été officialisé mercredi 18 juillet 2018 par le ministre camerounais de la Défense, Joseph Beti Assomo, et l’ambassadeur de Chine au Cameroun, Wang Yingwu. C’est un don de l’Empire du Milieu aux forces de défense et de sécurité du Cameroun. Justifiant la nécessité de cette sollicitude à l’égard de l’armée camerounaise, le diplomate chinois affirme qu’il est notamment question de «renforcer ses capacités dans ses opérations de maintien de la paix et de la sécurité».

Il faut relever que ces dernières années, le Cameroun fait face à plusieurs menaces sécuritaires. Il y a d’abord la guerre contre la secte djihadiste Boko Haram dans l’Extrême Nord du pays, région frontalière au Nigeria, bastion de ce groupe terroriste. L’armée camerounaise est engagée dans ce conflit depuis mai 2014. Et depuis octobre 2016, les forces de défense et de sécurité du Cameroun sont engagées dans un autre front dans les deux régions anglophones du pays.

Ici, l’armée régulière fait face à la menace séparatiste, certains ressortissants des zones anglophones formulant l’ambition de se séparer du reste du pays. Certaines populations des régions anglophones s’estiment marginalisées dans la répartition des postes au sein du gouvernement et à la tête des sociétés d’Etat. De multiples attaques et autres actes terroristes sont perpétrés dans différentes localités des régions anglophones, leurs ressortissants voulant bâtir un Etat indépendant, l’Ambazonie.

L’armée camerounaise est régulièrement accusée de commettre de multiples exactions sur les théâtres des opérations. Les organismes internationaux comme Amnesty international imputent des violations des droits de l’homme à l’armée camerounaise. Il y a quelques semaines, une vidéo montrant des militaires fusiller froidement des femmes et des enfants a fait le tour des réseaux sociaux.

Les personnes fusillées sont des membres présumés de Boko Haram. Ces actes de barbarie ont été imputés à l’armée camerounaise. Les forces de défense et de sécurité du Cameroun sont également accusées d’avoir rasé des villages entiers dans les deux régions anglophones, motivant certains ressortissants de ces zones à se réfugier au Nigeria.

Dans ce contexte sécuritaire, la Chine accorde un soutien financier à l’armée camerounaise pour renforcer ses capacités opérationnelles. L’octroi de ce don intervient dans un contexte politique marqué par une élection présidentielle qui aura lieu le 7 octobre 2018, selon les termes du décret présidentiel convoquant le corps électoral. Paul Biya, 85 ans, va à la conquête d’un septième mandat après 36 ans de règne sans discontinuer.

Certains milieux diplomatiques prédisent une période de forte tension consécutive à la longévité du président en fonction depuis 1982. A préciser que le convoi du ministre de la Défense camerounais a été attaqué le 11 juillet dernier par les éléments de l’armée de l’Ambazonie dans une des régions anglophones.

Christian Lang, journaliste. (Photo de CL)
Diplômé de l’école de journalisme de l’université  Yaoundé 2. Christian Lang est spécialisé dans le traitement des faits politiques et économiques. J’ai eu à travailler dans plusieurs journaux camerounais et gabonais.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre opinion compte!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques




Dossier d’Histoire

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :