Le conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères de la Chine, Wang Yi, a rencontré le 28 juillet le mollah Abdul Ghani Baradar, chef politique des talibans de l’Afghanistan, à Tianjin.

«Les talibans, en tant que force militaire et politique critique en Afghanistan, devraient jouer un rôle important dans le processus de paix, de réconciliation et de reconstruction du pays», a indiqué Wang Yi.

Le ministre a appelé les talibans à faire passer les intérêts nationaux avant tout, à lever haut l’étendard des pourparlers de paix, à établir un objectif de paix, à créer une image positive et à adopter une politique inclusive.

«Le retrait soudain des forces des Etats-Unis et de l’OTAN en Afghanistan marque l’échec de la politique américaine en Afghanistan, et le peuple afghan fait aujourd’hui face à une occasion importante de stabiliser et de développer son propre pays», a-t-il noté.

Wang Yi a exhorté toutes les factions et tous les groupes ethniques en Afghanistan à rester unis, à mettre réellement en œuvre le principe d’un mécanisme « dirigé et pris en main par les Afghans », à promouvoir le processus de paix et de réconciliation en Afghanistan afin d’obtenir des résultats substantiels dès que possible et à établir de manière indépendante une structure politique inclusive conforme aux conditions nationales de l’Afghanistan.

La Chine, en tant que plus grand voisin de l’Afghanistan, respecte toujours la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale de l’Afghanistan, s’en tient à ne pas s’ingérer dans les affaires intérieures de l’Afghanistan et adopte une politique amicale en vue de l’ensemble du peuple afghan, a-t-il déclaré.

Pour le chef de la diplomatie chinoise, «l’Afghanistan appartient au peuple afghan, et l’avenir et le destin du pays devraient être entre les mains de son peuple».

Le Mouvement islamique du Turkestan oriental, un groupe terroriste international répertorié par le Conseil de sécurité de l’ONU, «constitue une menace directe pour la sécurité nationale et l’intégrité territoriale de la Chine, et il est de la responsabilité commune de la communauté internationale de lutter contre cela», a-t-il déclaré.

Wang Yi a appelé les talibans afghans à tracer une ligne claire avec l’ETIM et les autres groupes terroristes, et à les réprimer résolument et efficacement, afin de lever les obstacles et de créer des conditions favorables à la paix, à la stabilité et au développement régionaux.

Une demande approuvée par les talibans qui ont tenu à rassurer la Chine sur la situation des Ouïghours dans la région autonome du Xinjiang.

Le mollah Abdul Ghani Baradar a exprimé sa gratitude pour l’opportunité de visiter la Chine. «La Chine a toujours été un ami digne de confiance du peuple afghan», a-t-il déclaré. Ce dernier a exprimé «sa gratitude pour le rôle juste et positif de la Chine dans le processus de paix et de réconciliation en Afghanistan», a souligné le Shanghai Daily.

«Les talibans afghans, avec sincérité pour parvenir à la paix, sont prêts à travailler avec toutes les parties pour établir une structure politique inclusive en Afghanistan qui soit acceptée par tous les Afghans et protège les droits humains ainsi que les droits et les intérêts des femmes et des enfants», a déclaré le mollah Abdul Ghani Baradar.

Ce dernier a déclaré que les talibans afghans ne permettraient absolument à aucune force de faire quoi que ce soit de nuisible à la Chine sur le territoire afghan.

Abdul Ghani Baradar a déclaré que «les talibans afghans estimaient que l’Afghanistan devrait développer des relations amicales avec les pays voisins et la communauté internationale».

Les talibans afghans espèrent que la Chine s’impliquera davantage dans le processus de paix et de reconstruction de l’Afghanistan et jouera un rôle plus important dans la reconstruction et le développement économique futur du pays, a déclaré le mollah Abdul Ghani Baradar. Ce dernier a indiqué que les talibans afghans feraient leurs propres efforts pour créer un environnement d’investissement favorable.