Située à une altitude de plus de 8 800 mètres, la plus haute station météorologique automatique au monde a été mise en place par la Chine.

La station, située sur le mont Qomolangma, à la frontière entre la Chine et le Népal, a été inaugurée le 4 mai, a rapporté l’agence de presse chinoise Xinhua.

Zhao Huabiao, chercheur à l’Institut de recherche du plateau tibétain, a déclaré dans un communiqué de presse que « les données météorologiques recueillies serviront à la recherche scientifique et aux activités d’alpinisme ».

La nouvelle station vient remplacer une ancienne station installée à 8 430 mètres d’altitude sur le côté sud de la montagne. Elle avait été installée par des scientifiques britanniques et américains en 2019, devenant à l’époque, la plus haute du monde, selon l’Institut de recherche sur le plateau tibétain, affilié à l’Académie chinoise des sciences.

Cette nouvelle station et huit autres stations météorologiques ont été établies à des altitudes graduées sur le flanc du mont Qomolangma, ce qui représente l’une des principales activités de la nouvelle expédition scientifique complète de la Chine sur le plus haut sommet du monde, d’après l’agence de presse chinoise, Xinhua.

Environ 270 chercheurs chinois, répartis sur 5 équipes, mènent une recherche scientifique sur le plateau Qinghai-Tibet, dans le cadre de la première mission scientifique chinoise menée à plus de 8 000 mètres d’altitude.