Un laboratoire d’exploration de l’espace lointain a été officiellement inauguré en Chine, selon l’Administration spatiale nationale de Chine (China National Space Administration CNSA).

Établi par la CNSA, la province de l’Anhui et l’Université des sciences et technologies de Chine, ce laboratoire est basé à Hefei, afin de mener des recherches scientifiques et technologiques.

Les thématiques principales seront axées sur de grands projets nationaux dans le domaine de l’exploration de l’espace lointain et encouragera la transformation des résultats de recherche, selon la CNSA.

Placé sous l’égide de la CNSA, le laboratoire participera à la construction de projets d’ingénierie, dont la quatrième phase du programme d’exploration lunaire, le programme d’exploration planétaire, la station internationale de recherches scientifiques lunaires et le système de défense contre les astéroïdes, selon le directeur de la CNSA, Zhang Kejian.

La CNSA devrait également donner les moyens au laboratoire pour lui permettre de développer des installations de recherche scientifique dans le domaine de l’exploration de l’espace lointain et la promotion de programmes scientifiques internationaux et de projets de coopération internationale, tels que la station de recherche lunaire, a ajouté ce dernier.

Ainsi, après plus de 60 années de recherche et d’innovation instable, la Chine est désormais une puissance spatiale à part entière, disposant d’un accès autonome à l’espace extra-atmosphérique et à l’exploration de l’espace lointain.

D’ailleurs, le programme spatial a été intégré au «rêve chinois de grande renaissance de la nation chinoise», du secrétaire général du PCC et président de la RPC, Xi Jinping. Pour cela, dès 2020, la Chine a amélioré son réseau de surveillance de l’espace lointain pour la mission d’exploration de Mars.