Suite à l’annonce par New Delhi de l’interdiction de 118 applications, la Chine a rapidement fait part de son opposition et rappel les règles de l’OMC.

« La Chine est profondément préoccupée et s’oppose fermement à l’interdiction par l’Inde de 118 applications mobiles chinoises », a déclaré le ministère du Commerce. « La partie indienne a abusé du concept de sécurité nationale et pris des mesures discriminatoires et restrictives à l’encontre des entreprises chinoises, violant les règles et règlements correspondants de l’Organisation mondiale du commerce », a assuré Gao Feng, porte-parole du ministère.

L’Inde a annoncé l’interdiction de l’utilisation de 118 applications mobiles chinoises dans le pays, les qualifiant de « préjudiciables à la souveraineté et à l’intégrité de l’Inde, à la défense de l’Inde, à la sécurité de l’Etat et à l’ordre public ».

Lire aussi : L’Inde interdit une centaine d’applications chinoises

Pour la Chine, cette décision « nuit non seulement aux droits et intérêts légitimes des investisseurs et des fournisseurs de services chinois, mais aussi aux intérêts des consommateurs indiens et à l’environnement d’investissement du pays en tant qu’économie ouverte ».

« La Chine exhorte la partie indienne à corriger ses mauvaises pratiques », a déclaré Gao Feng, lors d’une conférence de presse virtuelle. Ce dernier a mit en avant la démarche engagée par le président Xi Jinping et le Premier ministre Narendra Modi, lors de leur précédente rencontre, en octobre 2019.

En effet, les deux hommes ont assuré le développement de la coopération économique et commerciale entre la Chine et l’Inde « mutuellement bénéfique ». Gao Feng a souligné que « l’Inde devrait faire des efforts pour créer un environnement commercial ouvert, équitable et juste pour les investisseurs internationaux et les fournisseurs de services, y compris les entreprises chinoises ».

D’ailleurs, l’ambassade de Chine en Inde a exhorté l’Inde à renoncer aux pratiques discriminatoires qui violent les règles de l’OMC, en interdisant les applications mobiles chinoises. La représentation diplomatique chinoise a assuré que cette décision relève de pratiques discriminatoires violant les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Lire aussi : Nouvel accrochage entre la Chine et l’Inde

Ji Rong, porte-parole de l’ambassade de Chine en Inde, a affirmé que la Chine était sérieusement préoccupée et s’opposait fermement à la décision du gouvernement indien d’interdire les applications mobiles affiliées à la Chine sous prétexte de « sécurité nationale ».

« Nous exhortons le gouvernement indien à renoncer aux pratiques discriminatoires qui violent les règles de l’OMC, et à offrir un environnement commercial ouvert, équitable et impartial à tous les acteurs du marché de différents pays, y compris la Chine », a déclaré la porte-parole.

« La répression, l’isolement et les restrictions ne peuvent pas profiter au développement d’un pays. La bonne façon consiste à s’intégrer dans la coopération mondiale en étant ouvert, juste et transparent », a-t-elle souligné.

« Nous espérons que l’Inde travaillera avec la Chine pour maintenir la situation durement gagnée en matière de coopération et de développement et pour revenir sur la bonne voie d’une coopération gagnant-gagnant », a souligné Ji Rong lors de son point presse.