La Chine encourage les grandes sociétés immobilières privées et publiques à acquérir des projets immobiliers auprès de promoteurs en difficulté.

Le gouvernement tient ainsi à réduire les risques de déstabilisation de l’économie liés à l’accumulation des dettes, a déclaré le journal officiel China Securities Journal.

Lire aussi : dossier complet sur Evergrande

La People’s Bank of China (PBOC) et la China Banking and Insurance Regulatory Commission (CBIRC) ont récemment publié un avis à l’intention des institutions financières. Elles ont exigé des institutions qu’elles renforcent le soutien financier des entreprises déstabilisées pour ces acquisitions.

Au cours des derniers mois, les régulateurs chinois ont légèrement assoupli les restrictions de financement dans le secteur immobilier. Le but est d’éviter que les risques d’endettement ne se propagent à partir de promoteurs en difficulté, notamment China Evergrande Group et Kaisa Property Holdings.

Les régulateurs demandent instamment aux banques chinoises d’accorder activement des prêts pour financer l’acquisition de projets appartenant à des promoteurs à court d’argent, et d’éviter de réduire ou de retirer les prêts accordés à ces sociétés, selon le China Securities Journal.

Cependant, les régulateurs précisent que seule l’acquisition de projets immobiliers, plutôt que la prise de participation dans les promoteurs en difficulté, serait encouragée.

Parallèlement, les promoteurs sans problèmes financiers sont également encouragés à émettre des obligations pour financer de telles acquisitions, et la PBOC incite les institutions financières à investir dans de tels instruments de dette, selon le journal.

Des promoteurs, dont China Merchants Shekou Industrial Zone Holdings Co., prévoient d’émettre des instruments de dette via le marché interbancaire à court terme, afin de financer des fusions et acquisitions, selon certains médias locaux.