samedi, mai 18

« La Chine est un marché clé pour la bourse saoudienne »

Dans une interview accordée au média Yicai Global, et retranscrite ci-dessous, le directeur général de Saudi Exchange, Mohammed Al-Rumaih, a évoqué la décision de la bourse saoudienne de renforcer ses relations avec les bourses chinoises, et des discussions en cours avec plusieurs gestionnaires d’actifs chinois pour lancer des fonds négociés en bourse saoudiens en Chine et des ETF chinois en Arabie saoudite.

Des extraits de l’entretien sont ci-dessous.

Yicai Global : Le groupe saoudien Tadawul a signé des protocoles d’accord avec des bourses chinoises. Quel autre potentiel voyez-vous pour une collaboration plus approfondie entre les marchés de capitaux chinois et saoudiens ?

Mohammed Al-Rumaih : La Chine est un marché très important pour nous. Nous avons collaboré à diverses études de référence, sur des domaines tels que les critères d’exposition, l’analyse des données, les opérations sur titres et l’ESG. Notre priorité réside également dans l’échange d’expertise. Il existe des similitudes notables entre nos structures de marché, ce qui renforce encore notre collaboration.

Nous assistons à une relation de plus en plus étroite entre les marchés de capitaux saoudiens et chinois. Alors que nous cherchons à construire un nouveau niveau de coopération entre l’Arabie saoudite et la Chine, nous encourageons activement les émetteurs extérieurs au royaume à envisager de s’inscrire sur le marché des capitaux saoudien, et nous avons reçu des demandes de renseignements suite à nos efforts avec nos bourses partenaires.

Nous cherchons maintenant à construire l’infrastructure qui permettra des cotations doubles et croisées sur plusieurs marchés qui nous intéressent. Nous avons vu certains investisseurs chinois chercher à investir sur le marché des capitaux saoudien et ils sont très intéressés. Ils ont manifesté leur intérêt pour divers points de données tels que les profils d’entreprise, leurs rôles et les ratios financiers. Il semble qu’ils souhaitent accroître leur implication en investissant dans nos marchés.

Nous visons également à renforcer les relations entre la Bourse saoudienne et les bourses chinoises en mettant l’accent sur la possibilité pour les émetteurs étrangers de puiser dans le vaste bassin de capitaux disponibles sur le marché tout en créant des opportunités d’investissement attrayantes pour nos investisseurs sur le marché saoudien.

Nous continuerons d’encourager les émetteurs étrangers à procéder à des cotations croisées ou à des cotations doubles dans le cadre de nos efforts et pour renforcer nos relations. Cela s’ajoute aux protocoles d’accord que nous avons signés avec les bourses chinoises.

Yicai : Vous avez évoqué des encouragements pour les émetteurs extérieurs au royaume. Souhaitez-vous que les entreprises chinoises entrent en bourse en Arabie Saoudite ?

Mohammed Al-Rumaih : De nombreuses entreprises chinoises ont connu des réussites remarquables et nourrissent l’ambition de se développer à l’échelle mondiale. Leurs aspirations s’alignent parfaitement sur la Vision saoudienne 2030, renforçant l’attrait du marché des capitaux saoudien et de l’économie saoudienne dans son ensemble.

Les marchés des capitaux jouent un rôle crucial en fournissant la liquidité, la transparence et la confiance nécessaires à la prospérité d’une entreprise. Compte tenu de ces facteurs, l’Arabie saoudite est devenue une destination attractive pour les entreprises chinoises.

Yicai : Quel sera l’axe principal de votre travail en 2024 ?

Mohammed Al-Rumaih : Nous voulons devenir le moteur de l’Arabie saoudite en tant que centre financier mondial, et nous voulons continuer à attirer davantage d’investissements internationaux et améliorer nos produits existants, qu’il s’agisse de titres de créance, d’actions, de produits dérivés ou de produits structurés comme les ETF.

Nous avons vu le premier ETF saoudien coté à Hong Kong. Nous souhaitons reproduire cela sur d’autres bourses chinoises et avons atteint un stade avancé avec certains gestionnaires d’actifs chinois pour les ETF saoudiens en Chine et avons des ETF chinois ici en Arabie saoudite. Cela renforcera encore les efforts de collaboration que nous entreprenons actuellement avec nos partenaires en Chine.

Nous avons plusieurs objectifs à court terme visant à élargir le marché des capitaux saoudien. Notre vision est de faire de l’Arabie Saoudite la plaque tournante de la formation de capital pour la région Moyen-Orient/Afrique du Nord. Et nous visons à y parvenir en tirant parti de nos avantages concurrentiels mondiaux, en élargissant notre offre de matières premières, en stimulant notre marché boursier, en étant leader en matière d’innovation de produits et en élargissant notre franchise d’indices existante et nos offres de produits de données de marché.

Ces objectifs seront atteints grâce à divers partenariats et connexions que nous établissons actuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *