samedi, juin 22

La Chine est un marché énorme pour le Cambodge et l’ASEAN

La Chine est un marché énorme pour le Cambodge et les autres États membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), a déclaré le Premier ministre cambodgien Hun Sen.

Selon lui, « le Cambodge et le reste de l’ASEAN ont tout à gagner du marché chinois grâce à l’accord de libre-échange Cambodge-Chine (CCFTA), à la zone de libre-échange ASEAN-Chine (ACFTA) et à l’accord de partenariat économique régional global (RCEP) ».

De plus, ils s’attendent à un afflux massif de touristes chinois depuis que la Chine a optimisé sa stratégie anti-COVID-19 et repris les voyages de groupe au début de l’année.

Pour Joseph Matthews, professeur principal à l’université internationale BELTEI de Phnom Penh, « la Chine était le principal partenaire commercial de l’ASEAN depuis plus d’une décennie et que les liens entre la Chine et l’ASEAN avaient entraîné un développement économique, social, technologique et infrastructurel dans la région ».

D’ailleurs, les échanges commerciaux entre le Cambodge et la Chine, entre janvier et février 2023, ont atteint 1,7 milliard de dollars, soit une baisse d’un peu plus de 15% d’une année sur l’autre. Ainsi, le volume des échanges a atteint 14,5 milliards de dollars en 2022, soit une hausse de 19% par rapport à 2021.

Les exportations du Cambodge vers la Chine comprennent des vêtements et des produits agricoles. Les importations comprennent le coton, les textiles, le coton, le métal, les matériaux de construction, les appareils électroménagers et électroniques, les plastiques, l’aluminium, les meubles, le papier et le carton.

Outre les aspects économiques et commerciaux, un exercice militaire conjoint Cambodge-Chine, intitulé « Dragon d’or 2023 », a débuté le 23 mars au Centre de formation de la gendarmerie royale à Kampong Chhnang. La priorité a été donné aux opérations de sécurité autour des grands événements et le sauvetage humanitaire.

Le général Hun Manet, commandant en chef adjoint des Forces armées royales cambodgiennes et commandant de l’Armée royale cambodgienne, et le général de division Chen Mintian, chef d’état-major adjoint du Commandement du théâtre du Sud de l’Armée populaire de libération chinoise, ont assisté à la cérémonie d’ouverture de l’exercice.

L’événement a également réuni des attachés militaires de divers pays au Cambodge et des observateurs d’un certain nombre de pays d’Asie du Sud-Est (ASEAN). Cet exercice s’articulera autour de trois activités principales, à savoir l’entraînement adaptatif, l’exercice de commandement et l’exercice complet, a indiqué un communiqué de presse.

Au cours de l’exercice, la Chine a mené des activités de secours humanitaire, telles que des dons de matériel et de fournitures scolaires ou des examens médicaux pour les villageois et étudiants de la région.

En parallène, des activités d’échanges culturels sont organisées, telles que des matchs de football, du tir à la corde et des soirées de gala, afin « de promouvoir davantage l’intégration culturelle et de renforcer l’amitié sino-cambodgienne ».

La série d’exercices conjoints « Dragon d’or » est une activité de coopération militaire de routine annuelle entre la Chine et le Cambodge, ainsi que leurs forces armées, a précisé le communiqué du ministère cambodgien de la défense.

D’après ce document, ces opérations visent à consolider et à développer le partenariat de coopération stratégique global entre la Chine et le Cambodge, à accroître la confiance politique mutuelle et à développer les échanges militaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *