Les entreprises d’armement chinoises et américaines sont en tête du marché mondial de l’armement en 2019, selon l’institut Sipri.

Selon un rapport de l’institut Sipri, l’industrie américaine de l’armement a représenté 61% des ventes des 25 plus gros producteurs mondiaux en 2019. Les Etats-Unis devancent la Chine, qui représente 15,7%.

D’après les données du Sipri (Institut international de recherche sur la paix), basé à Stockholm, le chiffre d’affaires total de ce top25 a augmenté de 8,5%, ressortant à 361 milliards de dollars (325 mds €). Ce chiffre représente cinquante fois le budget annuel des opérations de maintien de la paix des Nations unies.

Six entreprises américaines et trois chinoises figurent dans le top 10. Pour Lucie Béraud-Sudreau, directrice du programme armement et dépenses militaires au Sipri, «ce classement reflète le fait que la Chine et les Etats-Unis sont les deux plus gros États de dépenses mondiales d’armement, avec des entreprises taillées pour cela».

La domination américaine n’est pas nouvelle, sauf pour la Chine, dont les revenus des principales entreprises ont augmenté de près de 5% sur un an. «Cette hausse correspond à la mise en place de réformes de modernisation de l’Armée populaire de libération depuis 2015», selon la chercheuse, interrogée par l’Agence France Presse.

Les groupes américains Lockheed Martin, Boeing, Northrop Grumman, Raytheon et General Dynamics sont dans cet ordre les cinq premières places mondiales. Les chinois AVIC, CETC et Norinco occupent les 6e, 8e et 9e places.