«Les relations entre la  Chine et les Philippines n’ont jamais été aussi bonnes», a déclaré le conseiller d’Etat et ministre des affaires étrangères Wang Yi.

Sur le plan diplomatique, les deux pays ont décidé de «renforcer le dialogue et la coopération dans les affaires maritimes ». Le ministre Wang Yi a d’ailleurs assuré que «les deux voisins transformeront l’élan négatif des conflits en mer de Chine méridionale en une force positive qui stimulera les relations».

Il est également question «de faire progresser la coopération dans des domaines tels que l’exploitation du pétrole et du gaz», et dans le cadre de l’initiative de «La Ceinture et la Route». Wang Yi a indiqué que son gouvernement «souhaitait travailler davantage avec Manille et renforcer la synergie de leurs stratégies de développement».

De son côté, le secrétaire philippin des Affaires étrangères, Alan Peter Cayetano, a souligné lors de sa visite en Chine à la veille du Forum de Bo’ao, que «les relations bilatérales étaient entrées dans un âge d’or».

La Chine est désormais le plus important partenaire commercial des Philippines, sa principale source d’importation et sa quatrième destination d’exportation. Ainsi, le commerce bilatéral a atteint 51,2 milliards de dollars (43 milliards d’euros) en 2017, en hausse de 8,5% en glissement annuel.