vendredi, juin 14

La Chine examine un projet de loi sur l’éducation préscolaire

La Chine examine un projet de loi interdisant aux écoles maternelles de passer des tests d’inscription aux nouveaux élèves. Ainsi, les écoles maternelles devraient se concentrer sur le jeu et les jardins d’enfants devraient inculquer des valeurs morales, selon le projet de loi

Le projet de loi a été proposé au Comité permanent de la 14e Assemblée populaire nationale, qui a ouvert sa réunion le 28 août. Les délibérations devraient se poursuivre jusqu’au 1er septembre. Les projets de lois en Chine sont généralement adoptés en trois lectures.

Cette proposition met en avant le fait que les enfants d’âge préscolaire (1-4 ans) devraient se concentrer principalement sur les jeux. De plus, les jardins d’enfants devraient plutôt jouer un rôle crucial dans l’inculcation de valeurs morales, d’un bon comportement, d’une sensibilisation à la sécurité et à la santé physique, a rapporté le quotidien China Daily.

Selon certains experts, les compétitions imposés aux enfants ne correspondent pas au stade de développement mental et physique des élèves de maternelle et devraient donc être déprogrammées, a indiqué le texte de loi débattu.

Les enseignants de maternelle devront également avoir des diplômes d’enseignement et passer des contrôles d’antécédents et de santé avant d’être embauchés.

Cette loi doit aussi garantir que l’éducation préscolaire soit accessible à tous les enfants et de haute qualité. En effet, Huai Jinpeng, ministre de l’Éducation, a déclaré qu' »en dépit de la croissance rapide de l’éducation préscolaire, le secteur avait connu un développement déséquilibré et inadéquat ces dernières années« .

Il a révoqué des problèmes importants, tels que la difficulté d’inscription dans les jardins d’enfants et le fait que certains jardins d’enfants perçoivent des frais exorbitants.

« Afin d’assurer le bon développement du secteur, le projet de loi souligne le rôle principal du gouvernement dans la popularisation de l’éducation préscolaire et la mise en place d’un système de service public préscolaire couvrant les zones urbaines et rurales, et répondant à l’intérêt public« , a noté l’agence de presse, Xinhua.

Le gouvernement doit également guider les entités non gouvernementales pour qu’elles fournissent des ressources accessibles en matière d’éducation préscolaire, selon le projet de loi proposé.

Concernant la garde et l’éducation des enfants, le projet précise que les jardins d’enfants doivent accorder une priorité absolue à la protection de la sécurité des enfants. Il sera interdit aux établissements d’enseignement préscolaire d’effectuer toute forme de test sur les enfants, à l’exception des examens de santé nécessaires. L’enseignement des cours de l’école primaire est également interdit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *