La Chine gagne la lutte contre l’extrême pauvreté : un miracle humain de plus

par | Mar 2, 2021 | Coin des Idées, OPINIONS, Yoro Diallo

Par Yoro Diallo – Depuis sa Fondation en 1949 sous la direction du Parti Communiste Chinois, la République Populaire de Chine ne cesse d’émerveiller le monde par des réalisations extraordinaires dans  tous les domaines du développement, constituant ce qui est convenu d’appeler « le miracle chinois ».

Le miracle chinois ne réside pas seulement dans les œuvres pharaoniques que la Chine Nouvelle a accomplis en quelques décennies, que d’autres puissances ont mis des siècles à réaliser. Le miracle chinois demeure dans l’histoire du grand peuple qui n’a jamais courbé l’échine devant l’adversité.

Le miracle vit dans l’esprit chinois qui a contribué de façon indéniable au progrès de l’humanité. Cet esprit a nourrit le socle des hautes œuvres qui ont abouti  au dernier miracle humain reconnu comme tel en 2020. L’esprit de travail acharné que le monde voit aujourd’hui en Chine résulte aussi des nombreux sacrifices dont celui de la longue marche. Cet esprit ne s’est jamais évanoui.

La longue marche était une manœuvre patriotique menée par l’Armée rouge, ouvrière et paysanne du Parti Communiste Chinois de 1934 à 1936. Ce fut un périple épique qui a couvert  6 000 milles soit 9 650 kilomètres. « Les Long Marcheurs » ont bravé des intempéries de toutes sortes, traversé  des terrains difficiles et dangereux, 24 rivières, 18 chaînes de montagnes (dont 5 enneigées), des zones marécageuses et 11 provinces.

Le nombre total des engagés volontaires impliqués dans la marche est difficile à évaluer car nombreux étaient au départ et nombreux ont rejoint la marche en cours de route. Plus de 75000 personnes dont 20 000 non-combattants sont parties. Les historiens ont estimé que 55% des marcheurs avaient entre 16 et 23 ans; 45% avaient entre 24 et 40 ans et 5% avaient plus de quarante ans.

Au-devant de la marche se trouvaient les Dirigeants du Parti Communiste Chinois : Chairman Mao Zedong, Zhou Enlai, Deng Xiaoping pour ne citer que ceux-ci. L’effort des communistes chinois consistait à obtenir le soutien du peuple, organiser la résistance locale et réunifier le pays désagrégé et meurtri.

La fatigue, la faim et la maladie ont fait de nombreuses victimes mais n’ont pas eu raison du moral des marcheurs. Seulement, un dixième de la grande masse (environ 7000) qui a quitté Jiangxi a terminé la longue marche dans la ville de Yan’an, où a été érigé un Musée historique que j’ai eu le plaisir de visiter en 2013.

Le périple épique a indéniablement démontré la puissance de la volonté humaine sur la nature et les armes des ennemis. Cet événement épique constitue sans nul doute une des sources d’inspiration et de guide de la gouvernance du Secrétaire Général Xi Jinping, notamment dans la lutte pour éradiquer l’extrême pauvreté en Chine.

Le jeudi 25 février 2021, lors de la cérémonie solennelle marquant la séance d’ouverture du Comité Central Populaire du Parti Communiste Chinois dans le Grand Palais du Peuple à Beijing, la Chine a célébré la « victoire complète » dans l’effort d’éradication de la pauvreté rurale.

Xi Jinping, secrétaire général du PCC et président de la République populaire de Chine

A cette occasion Xi Jinping a déclaré : « La direction du Parti Communiste Chinois et le système socialiste chinois sont les garanties fondamentales contre les risques, les défis et les difficultés ». Il a noté le «fondement matériel construit au cours de quatre décennies de réforme et d’ouverture qui ont transformé la Chine en la deuxième économie mondiale et en une société à revenu intermédiaire ». Il a ajouté qu’ « un miracle humain qui restera dans l’histoire a été réalisé ».

Oui, la Chine a incontestablement réalisé un véritable « miracle humain » en réussissant à éradiquer complètement l’extrême pauvreté dans le pays.  En un laps de temps la Chine a sortie plus de cent millions de personnes de la pauvreté. Un exploit qu’aucun autre pays dans l’histoire de l’humanité n’a pu réaliser jusqu’ici. Cette réalisation était en fait une importante composante de l’objectif que le Parti communiste Chinois s’était fixé dans le cadre du centième anniversaire de sa fondation.

En dépit du COVID-19, avec méthode, abnégation et un patriotisme avéré, la victoire dans la lutte pour l’éradication de la pauvreté a véritablement été réalisée en 2020, soit un an avant la date échue. Les résultats positifs enregistrés durant les différentes étapes de la lutte ont été régulièrement reconnus et salués par les institutions de l’ONU. La Banque Mondiale affirme que la Chine a sorti plus de 100 millions de personnes de l’extrême pauvreté depuis qu’elle entamée la mise en œuvre de la politique de  la réforme et de l’ouverture.

En 2015, Xi Jinping avait pris l’engagement d’éradiquer l’extrême pauvreté à l’horizon 2020, en droite ligne de l’objectif que s’était fixé le Parti Communiste Chinois ; à savoir: « la réalisation d’une société moyennement prospère» à l’horizon 2021. Pour arriver à ce résultat, la Chine a consenti des investissements matériels et financiers soutenus, nécessaires pour le développement continu des localités les plus pauvres du pays.

Au cours des dernières années 1,6 billion de yuans (250 milliards de dollars) ont été engagés dans la lutte contre la pauvreté. Dans certaines provinces, des communautés ethniques minoritaires à faible revenu ont quitté des zones inhospitalières et reculées pour des villages et villes nouvellement construits. Des millions de personnes ont emménagé dans de nouvelles maisons, tandis que des millions de maisons ont été rénovées.

Dans d’autres provinces, des fonctionnaires ont fait du porte-à-porte, du villages-à-village pour identifier les familles pauvres afin de leur fournir une formation professionnelle, des subventions pour créer des entreprises, des facilités d’accès aux marchés et aux financements. Des infrastructures telles que des routes, des autoroutes, des chemins de fer pour trains à grande vitesse, des hôpitaux, des écoles, etc…ont été construites.

Le Gouvernement a offert aux populations des facilités bancaires, des incitations fiscales. Des fonds de lutte contre la pauvreté ont été mis en place. En quelques années, le niveau de vie des populations a radicalement changé en Chine. Le revenu moyen par personne dans le monde rural pauvre est passé de 2 982 yuans (356 dollars) en 2015 à 10 740 yuans (1 665 dollars) en 2020.

Des ajustements pour une transition de cinq ans vers « la revitalisation rurale » sont programmés. Un Bureau national de revitalisation rurale a été créé. Ce bureau remplace le bureau de lutte contre la pauvreté et le développement qui fonctionnait depuis 1993.

Les succès de la Chine dans les domaines scientifique et technologique (la mission lunaire réussie en décembre 2020 qui a ramener des roches lunaires), la lutte contre le coronavirus, et celle contre la pauvreté, démontrent à suffisance la montée en puissance de la Chine en tant que grande Nation d’innovation.

Le mérite de ces succès revient incontestablement au peuple Chinois et à Xi Jinping pour les initiatives lancées peu de temps après son arrivée au Secrétariat général du Parti Communiste Chinois en 2012 et à la Présidence de la République Populaire de Chine en 2013. Ces initiatives ont permis à la Chine de réaliser, dix ans à l’avance, l’objectif de 2030 fixé par la Banque mondiale pour éradiquer l’extrême pauvreté dans le monde.

Tel un capitaine tenant fermement le gouvernail d’un grand bateau sur une mer agitée, Xi Jinping a maintenu « la hauteur stratégique de la construction d’une société de moyenne aisance, de la réalisation du rêve chinois du grand renouveau de la nation chinoise ».

Le « miracle humain » consistant à l’éradication complète de la pauvreté extrême en Chine se produit à un moment où l’économie chinoise garde à nouveau le cap suite à l’épidémie du COVID-19, alors que les États-Unis, l’Europe et d’autres régions du monde ont du mal à contenir la pandémie et ses conséquences. Les pays Africains devraient prendre leçon auprès  de la Chine, le pays ayant exprimé sa disponibilité totale à partager son expérience avec d’autres pays en développement.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :