La Chine est devenue le leader des installations solaires photovoltaïques alors que le Covid-19 impacte le marché des énergies renouvelables.

D’après le cabinet de donnée et d’analyse, GlobalData, les confinements instaurés dans plusieurs provinces de Chine, en raison du Covid-19, ont un impact considérablement sur la demande et la chaîne d’approvisionnement en énergie renouvelable.

Bien que la Chine et les pays européens aient lentement repris leurs activités et assoupli les restrictions de confinement, l’impact du ralentissement économique mondial affectera le marché des énergies renouvelables, a estimé GlobalData.

Dans une note intitulée «Thematic Research: Renewable Energy», GlobalData souligne que la réduction de la demande augmente l’incertitude du financement de projets, ce qui, à son tour, a un impact sur les délais de développement et freine la croissance.

D’après Sneha Susan Elias, analyste principale de l’énergie chez GlobalData, « les accords d’achat d’électricité (PPA) ont et continueront de faire partie intégrante du soutien au déploiement des énergies renouvelables sans subventions gouvernementales et pour que les entreprises atteignent leurs objectifs de durabilité ».

Toutefois, « les développeurs de projets dépendent des flux de trésorerie de la part des entreprise en PPA, qui, dans certains cas, pourraient représenter l’ensemble de leur flux de revenus et servir de garantie pour les prêts destinés à soutenir les projets futurs. La réduction de l’activité industrielle due aux confinements a entraîné une baisse de la consommation d’énergie commerciale et industrielle, ce qui affecte les PPA existants »

Au milieu de la crise du COVID-19, la Chine est devenue un leader en termes d’installations solaires photovoltaïques (PV) et de production de panneaux solaires PV. La Chine possède la plus grande capacité d’énergie solaire installée de plus de 205 GW, contribuant à plus de 35% des installations mondiales.

L’installation annuelle de la Chine devrait être d’environ 30 GW en 2020, mais l’épidémie est susceptible d’avoir un impact sur les installations solaires au cours de l’année. Même si la Chine a réussi à maîtriser le virus en deux mois, des perturbations ont déjà été constatées dans le flux de sa chaîne d’approvisionnement éolienne.

En outre, les principaux pôles de fabrication du secteur mondial de l’énergie éolienne, comme l’Inde et les régions européennes d’Amérique du Nord, sont toujours au cœur de la crise sanitaire.

Pour Sneha Susan Elias, « l’industrie a vu un impact visible en termes de perte de production – en particulier dans les pays européens confrontés à des réglementations de verrouillage plus strictes comme l’Espagne et l’Italie. Cependant, toutes les usines d’éoliennes et de composants en Europe ont été rouvertes après l’assouplissement des restrictions dans toute l’Europe ».

« Au total, 96% des usines éoliennes européennes sont ouvertes à ce stade de la pandémie COVID-19. En cas de deuxième vague, GlobalData s’attend à une nouvelle suspension de la production sur quelques sites, entraînant des retards dans les projets », a conclut cette dernière.