La Chine a exigé des autorités locales du patrimoine culturel de mieux réglementer la protection des reliques culturelles en conformité avec la loi.

L’Administration nationale du patrimoine culturel a indiqué que «la rénovation, l’entretien ou la délocalisation des reliques culturelles fixes ne doivent pas changer leur statut original».

Selon une circulaire publiée conjointement avec le ministère de la Culture et du Tourisme, en cas de destruction du patrimoine culturel fixe, «le travail de protection doit se concentrer sur les ruines et la reconstruction ne sera pas autorisée sans approbation».

Les départements de niveau provincial doivent effectuer des contrôles et mettre en place des mesures adaptées aux vestiges, afin de mettre un terme à la contrefaçon de reliques culturelles, qui déforme l’histoire ou induit le public en erreur, d’après la circulaire.

Barrage des Trois Gorges

D’ailleurs, un document vient d’être publié sur le travail de protection des reliques culturelles associé au projet des Trois Gorges, un gigantesque système multifonctionnel de contrôle de l’eau sur le fleuve Yangtsé, le plus long cours d’eau de la Chine.

Cet ouvrage est le plus important d’une série présentant le «Projet de protection des reliques culturelles du projet des Trois Gorges», qui vise à sauver les reliques les plus importantes du site des Trois Gorges qui, autrement, auraient pu être endommagées par les crues.

Ce nouveau livre traite dans le détail les fouilles archéologiques menées sur le site de Zhongba, l’un des plus anciens sites de production de sel dans le monde, qui se situe dans la région du réservoir des Trois Gorges.

La série de livres archéologiques, la plus importante de ce genre jamais publiée en Chine, offre un éventail complet de documents sur la protection des reliques culturelles dans la région du projet des Trois Gorges, servant de source importante de documents sur la recherche de la culture ancienne.

Depuis plusieurs années, la Chine tente de rénover, ou reconstruire, certaines reliques culturelles, mais aussi cités historique, comme la ville antique de Guangfu, située près de Yongnian, dans la province du Hebei.

Cette ville est l’un des sites le mieux conservé du nord de la Chine. Avec l’approbation de l’Administration d’État du patrimoine culturel et du Bureau provincial des reliques culturelles du Hebei, le projet de rénovation de la ville débuté en juillet 2020.

Les travaux seront menés conformément au principe de «ne pas modifier l’état d’origine des reliques culturelles» et devraient être achevés d’ici la fin avril 2021.