La Chine a fait don de 100 000 doses du vaccin développé par le laboratoire Sinopharm à la Guinée équatoriale.

Vaccin de la société Sinopharm

Le pays d’Afrique centrale va lancer sa campagne de vaccination, en administrant à 50 000 premières personnes à risque, le vaccin anti-Covid-19. La Guinée équatoriale a annoncé le 11 février que la Chine lui avait fait don de 100 000 doses du vaccin contre le Covid-19 développé par la firme chinoise Sinopharm.

Le don a été reçu le 10 février à l’aéroport de Malabo par le vice-président Teodoro Nguema Obiang Mangue, l’un des fils du chef de l’Etat Teodoro Obiang Nguema, selon le site internet du gouvernement.

Les 100 000 doses du vaccin de Sinopharm, dont la Chine a affirmé en décembre 2020 qu’il était efficace à 79% et sûr, vont servir à lancer la première phase d’un Plan vaccinal en les administrant en deux injections à 50 000 personnes prioritaires.

Les personnes prioritaires sont le personnel de santé, les personnes présentant des co-morbidités et les fonctionnaires travaillant aux frontières du pays, selon un communiqué.

La radio publique équato-guinéenne Tvge a affirmé que le président de la République de Guinée équatoriale Teodoro Obiang Nguema, également président du Comité national de lutte contre le Covid-19, a été le premier à être vacciné le 11 février au soir.