samedi, mai 18

La Chine publie un rapport d’enquête sur l’effondrement meurtrier d’une mine de charbon

La Chine a rendu public le 29 août un rapport d’enquête sur l’effondrement d’une mine à ciel ouvert à Alxa League, dans la région autonome de Mongolie intérieure, dans le nord de la Chine, en février.

L’accident a tué 53 personnes et en a blessé six autres, causant une perte économique directe de 204,3 millions de yuans (28,43 millions de dollars), selon le rapport examiné et adopté lors d’une réunion exécutive du Conseil des Affaires d’Etat.

L’enquête a révélé que l’accident était le résultat de la construction et de la production illégales de la mine de charbon, du fonctionnement imprudent de l’entreprise de construction sous-traitante, des activités de falsification de l’agence intermédiaire et de la société de supervision, du laxisme de la supervision des départements concernés et de la perte de gestion et de surveillance par les autorités locales. comités de parti et gouvernements.

L’accident est survenu le 22 février 2023 vers 13H00 (05H00 GMT) dans une mine à ciel ouvert située à la ligue d’Alxa, dans l’ouest de la région, selon la chaîne d’Etat CCTV.

L’agence de presse Xinhua avait évoqué une cinquantaine de personnes prises au piège. « L’accident est survenu dans l’après-midi (…) et plus de 50 personnes ont été piégées sous la mine », selon Xinhua.

« A 17H13 (09H13 GMT, ndlr), trois personnes avaient pu être sorties de la mine, dont deux ne présentaient pas de signes vitaux », a précisé l’agence. « Un certain nombre d’employés et de véhicules ont été ensevelis » dans l’effondrement, a indiqué CCTV.

Huit équipes de secours, soit plus de 330 secouristes, avaient été dépêchées sur place pour les opérations de sauvetage, selon le média en ligne semi-public The Paper.

La Mongolie intérieure est une région majeure de production de charbon en Chine. Le président Xi Jinping a ordonné aux autorités locales de « faire tout leur possible pour chercher et secourir les personnes portées disparues ».

La sécurité des mines s’est améliorée au cours des dernières décennies en Chine, tout comme la médiatisation de ces incidents. Mais des accidents surviennent assez souvent, en raison du danger inhérent au secteur et de l’application parfois aléatoire des consignes de sécurité:

  • Fin décembre 2022, 40 personnes s’étaient retrouvées coincées sous terre après l’écroulement d’une mine d’or dans la région du Xinjiang (Nord-Ouest).
  • En décembre 2021, deux mineurs qui étaient bloqués dans une mine de charbon inondée dans le Shanxi (nord) étaient morts et 20 autres avaient pu être sauvés après des opérations de secours.
  • En octobre 2021, 19 mineurs coincés sous terre après l’effondrement d’une mine de charbon dans la province du Qinghai (nord-ouest) avaient été retrouvés morts après de longues recherches.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *