L’organe chinois de règlement du cyberespace a annoncé une série de mesures visant à freiner le marketing abusif des artistes et à réglementer les activités des fandoms.

Le fandom est un mot anglais composé de fan, pour fanatic, suivi du suffixe «dom», pour domain. Il s’agit d’une sous-culture à propre parlé composé de fans. Il s’agit d’une communauté de fan, plutôt active, qui peu construire ou détruire la carrière d’une star.

Lire aussi«Hǔpūzhínán» ou l’archétype du mâle chinois

frénétique ou inapproprié d’adoration d’idoles parmi les fans, dont la plupart sont des jeunes.

La Chine a ainsi décidé d’interdire aux mineurs d’animer des groupes de fans, de participer aux campagnes coûteuses des stars populaires, et de prendre part aux votes des concours de stars de la pop.

Le Bureau de la Commission centrale des affaires du cyberespace a indiqué dans un communiqué, que les rassemblements en ligne des groupes de fans ne devaient pas cibler les mineurs.

L’administration a également interdit le classement en ligne des artistes individuels ou des groupes, autorisant seulement les classements de leurs œuvres telles que les chansons ou les films.

De plus, les agences de loisirs seront soumises à une réglementation plus stricte, a indiqué l’administration. Le bureau a également demandé aux plateformes Internet d’élaborer des règles claires pour les agences concernant le marketing, les campagnes de relations publiques et la gestion des fans.

Les artistes, leurs agences et les groupes de fans qui provoquent des querelles en ligne entre fans s’exposent à des sanctions sur leurs comptes de média sociaux, telles que des restrictions de visionnage, des interdictions de publications et la fermeture.

Les groupes de fans devront obtenir l’autorisation de l’agence de l’artiste et devront fonctionner sous la surveillance de cette dernière.

Les plateformes Internet sont tenues de supprimer les messages concernant des querelles et des diffamations entre fans, et de fermer les comptes qui violent les règles. Celles qui ne le feront pas seront sévèrement punies, a prévenu l’administration.

L’administration a également mis en garde contre les campagnes, les spectacles en ligne et les classements qui incitent les fans à dépenser de l’argent pour leurs idoles.  A l’annonce de cette nouvelle réglementation, Weibo et Douyin, deux principales plateformes de médias sociaux en Chine, ont retiré leur classement des célébrités.

Cette nouvelle réglementation intervient après le comportement jugé malsain de certains cercles de fans. En effet, en mai, des vidéo ont été diffusé sur internet montrant des personnes versant du lait dans les égouts parce qu’elles voulaient seulement que les capsules de bouteilles obtiennent le plus de votes pour leurs stars, candidats à un concours de talents.

Ces vidéos sont devenues virales sur les plateformes de médias sociaux chinois, où les internautes ont fait part de leur colère, poussant le gouvernement à prendre des mesures. L’équivalent chinois de Netflix, iQiyi, a déclaré qu’il cesserait de diffuser tous les programmes de « concours d’idoles« , les qualifiant de malsains.