Communiqué CGTN – Derrière son paysage spectaculaire et sa grande harmonie entre l’homme et la nature, le lac Qinghai, situé dans la partie nord-est du plateau Qinghai-Tibet, raconte une histoire réelle sur les efforts incessants de la Chine pour améliorer la protection écologique du « toit du monde. »

« L’écologie est notre ressource, notre richesse et notre trésor », a déclaré le président chinois Xi Jinping en inspectant le lac lors de sa récente tournée d’inspection dans la province du Qinghai, dans le nord-ouest de la Chine.

Au terme de son inspection mercredi, le président Xi Jinping a souligné la nécessité de toujours donner la priorité au peuple et de faire progresser la réforme et l’ouverture afin de promouvoir la conservation écologique et le développement de qualité sur le plateau du Qinghai-Tibet.

Au profit de l’homme et de la nature

Rappelant que « les eaux lucides et les montagnes luxuriantes sont des atouts inestimables », le président Xi Jinping a déclaré que la préservation de l’environnement du Qinghai était l’une des principales priorités du pays et a appelé à la protection efficace de l’écologie du « troisième pôle » du monde.

En 2008, la province de Qinghai a lancé un plan décennal sur la protection de l’environnement écologique et la gestion complète du bassin du lac Qinghai, avec un investissement total de 1,57 milliard de yuans (203,4 millions d’euros).

Au total, 800 hectares de zones humides avaient été restaurés en 2018 et le nombre d’espèces d’oiseaux dans la région du lac est passé de 164 en 1996 à 225 aujourd’hui. Le niveau d’eau du lac Qinghai a également augmenté de 3,27 mètres en 15 ans.

La zone touristique du lac Qinghai, surnommée le « plus beau lac de Chine », a reçu 4,42 millions de visiteurs en pleine pandémie l’année dernière avec des recettes touristiques annuelles de 265 millions de yuans (37,35 millions d’euros), selon l’administration locale.

Pourtant, des efforts ont été faits pour trouver un équilibre entre la protection et le développement de la réserve naturelle nationale.

Lire aussi : La Chine se dirige vers un développement vert et axé sur les personnes

Le site touristique de l’île aux oiseaux a été fermé en 2017, ne laissant qu’une base pour l’enseignement scientifique et des structures de surveillance des oiseaux aquatiques. Les infrastructures touristiques de Sand Island, un autre site touristique fermé, ont également été démantelées, et les programmes de loisirs tels que la moto et la glissade sur le sable ont été interdits.

« Les avancées réalisées en matière de conservation de l’environnement écologique du lac Qinghai sont durement acquises et doivent être chéries, consolidées et étendues », a déclaré Xi Jinping lors de sa visite.

Groupe de parcs nationaux sur le plateau

Au cours de la dernière inspection, le président Xi Jinping a également demandé aux responsables locaux de redoubler d’efforts pour mettre en place un système de réserves naturelles « centré sur les parcs nationaux, basé sur les réserves naturelles et complété par différents types de parcs naturels » afin de mieux protéger l’environnement écologique et la biodiversité.

La Chine a encouragé la construction d’un ensemble de parcs nationaux afin d’améliorer l’environnement écologique du plateau.

Lire aussi : Le Qinghai et Xinjiang se rejoignent grâce à une nouvelle connexion ferroviaire

Le Qinghai a construit deux parcs nationaux autour de Sanjiangyuan, abritant les sources des fleuves Yangtsé, Jaune et Lancang et les monts Qilian, qui représentent 52,2% de la superficie totale des réserves naturelles de la province et 38,42 pour cent de la superficie totale de la province.

La province accentue également ses efforts pour construire un parc national autour du lac Qinghai. Les experts ont approuvé le plan directeur du parc en mai.

« La conservation de l’intégrité écologique du plateau Qinghai-Tibet constitue la plus grande contribution à la survie et au développement de la nation chinoise », a déclaré Xi Jinping tout en exprimant la détermination de la nation à faire du plateau Qinghai-Tibet un haut lieu national et même international du progrès écologique.