dimanche, mars 24

La Chine représente la moitié du marché des oxygénateurs en Asie-Pacifique

La Chine, qui représentait environ 50% du marché des oxygénateurs dans la région Asie-Pacifique (APAC) en 2020, devrait conserver cette action jusqu’au 2025, selon GlobalData, une société de données et d’analyses de pointe.

Le dernier rapport de GlobalData, «Perfusion Dispositifs (Dispositifs cardiovasculaires) – Analyse mondiale des marchés et modèle de prévision (Impact sur le marché Covid-19)» révèle que Terumo Corp était le leader du marché des oxygénateurs chinois, suivi de Gettinge AB en 2020. Ces entreprises représentent environ 85% du marché en 2020.

Mohit Agarwal, analyste des dispositifs médicaux à GlobalData a expliqué que «la prévalence croissante des maladies cardiovasculaires, telles que l’angine pectoristique, l’infraction au myocarde, la maladie cardiaque congénitale, la thromboendarterectomie pulmonaire, la péricarditéectomie et les anévrismes sont les principaux facteurs qui poussent la demande d’oxygénateurs en Chine».

«La majorité des procédures de greffe de dérivation de l’artère coronaire étant hors pompe en Chine complètent davantage la croissance du marché des oxygénateurs», a indiqué ce dernier.

Les améliorations des infrastructures de santé en Chine devraient entraîner un diagnostic plus élevé de maladies cardiovasculaires et une augmentation correspondante des chirurgies cardiovasculaires effectuées. Cela devrait poursuivre la demande d’oxygénateurs en Chine.

Mohit Agarwal a expliqué que «le marché des oxygénateurs a connu une baisse marginale en 2020 par rapport à 2019 en raison des implications de la pandémie de Covid-19 et du verrouillage dans certaines régions de la Chine».

«Cependant, comme les choses sont retournées à la normale au quatrième trimestre 2020, le nombre de procédures cardiovasculaires effectuées a repris la normalité. Comme d’autres pays asiatiques, tels que l’Inde continuent de lutter contre la pandémie, la reprise rapide de la Chine pourrait renforcer sa position dominante dans la région», d’après l’analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *