Le retrait de la « Liste de la pauvreté » de tous les districts pauvres de Chine est « un exploit historique pour l’humanité », selon certains experts interrogés par l’Agence de presse, Xinhua.

Le 23 novembre, « les neuf derniers districts démunis, tous situés dans la province du Guizhou, dans le sud-ouest de la Chine, ont éliminé la pauvreté absolue », a annoncé le gouvernement provincial.

« Une évaluation menée par des agences tierces au début de ce mois montre que l’incidence générale de la pauvreté dans les neuf districts a été réduite à zéro et que le taux de satisfaction parmi les habitants locaux était de plus de 99% », a indiqué Li Jian, directeur du bureau de la réduction de la pauvreté et du développement de la province.

Ainsi, le revenu net annuel moyen des personnes pauvres dans ces neuf districts s’est élevé à 11.487 yuans (environ 1.740 dollars), un montant au-dessus du seuil national de pauvreté de 4.000 yuans fixé en 2020, a précisé Li Jian.

La Chine s’est engagée à éradiquer la pauvreté absolue d’ici 2020. Fin 2019, 52 districts dans le nord-ouest, le sud-ouest et le sud du pays se trouvaient encore sur cette liste.

« Réduire à zéro la liste de districts pauvres indique que la Chine a résolu la question vieille de mille ans de la pauvreté extrême », a affirmé Gao Gang, chercheur à l’Académie des sciences sociales du Guizhou. « Il signifie également que la Chine est entrée dans une nouvelle phase de développement ».

Alors que les neuf derniers districts sont sortis de la pauvreté, la Chine a retiré l’ensemble des 832 districts pauvres de son territoire de la liste de la pauvreté. Le retrait de la liste de tous les districts frappés par la pauvreté « marque une étape majeure vers l’élimination de la pauvreté absolue ».

Il s’agit d’un « rêve poursuivi par la nation chinoise génération après génération pendant des milliers d’années et un grand objectif du Parti communiste chinois qui dirige une nation de 1,4 milliard d’habitants », selon l’agence de presse Xinhua.

D’après l’administration, les 52 derniers districts ont été les plus difficiles à sortir de la pauvreté en raison de conditions naturelles difficiles; de la soudaine pandémie de Covid-19 qui a eu un impact sur l’économie chinoise et le monde; et des difficultés dus à la dernière vague du pays d’élimination de la pauvreté absolue et de construction d’une société modérément prospère à tous égards.

Avec près de 100 millions de personnes ayant fait leurs adieux à la pauvreté depuis 2012 et l’élimination imminente de la pauvreté absolue, la Chine est sur le point d’atteindre l’objectif de mettre fin à la pauvreté tel que défini dans le programme de développement durable à l’horizon 2030, avec 10 ans d’avance sur le calendrier.