La Chine s’ouvre aux investissements étrangers

par | Sep 11, 2019 | ECONOMIE

« Les fonds mondiaux n’ont plus besoin d’approbation pour acheter des quotas d’achat d’actions et d’obligations chinoises », a déclaré l’Administration d’État des devises étrangères.

L’administration surpprime ainsi le plafond de 300 milliards de dollars (264 mds €) sur les achats d’actifs à l’étranger, a annoncé Bloomberg.
 
Il s’agit de la dernière tentative des autorités chinoises d’accroître l’utilisation du RMB (monnaie chinoise) dans les transactions internationales et intervient alors qu’elles cherchent davantage de capitaux étrangers pour équilibrer leurs paiements.

La suppression du quota d’investissement est également une autre étape dans les efforts des décideurs politiques pour ouvrir le système financier chinois au monde.
 
Il est difficile de savoir combien de nouveaux investissements les dernières initiatives attireront sur les marchés obligataires et les marchés d’actions de 13 000 milliards de dollars (11 440 mds €) les investissements, y compris les liens commerciaux avec Hong Kong Exchanges & Clearing Ltd., qui permettent aux gestionnaires de fonds étrangers de négocier des actions et des obligations en Chine via Hong Kong.

Les investisseurs étrangers détenaient 2 milliards de RMB (260 M€) d’obligations chinoises et 1,6 milliards de RMB (208 M€) d’actions onshore à la fin du mois de juin, selon les données de la Banque populaire de Chine. Les contrats à terme standardisés sur le FTSE China A50 ont augmenté de 0,6% à Singapour, après la suppression de la limite.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :