Le président chinois Xi Jinping et son homologue français Emmanuel Macron appellent «au respect de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de l’Ukraine», a annoncé l’Elysée dans un communiqué publié au terme d’un entretien entre les deux dirigeants en marge du G20 qui se déroule à Bali en Indonésie les 15 et 16 novembre courant.

Dans une série de messages publiée le 15 novembre sur ses réseaux sociaux, le chef de l’Etat estime que «les conséquences de ce conflit dépassent les frontières européennes» et que «c’est par une étroite coordination entre la France et la Chine», qu’elles seront surmontées.

Paris et Pékin «sont convenus de l’urgence d’une désescalade». Ils ont réaffirmé leur ferme position sur la prévention de l’usage de l’arme nucléaire, selon l’Elysée. Selon la présidence française citée par BFMTV, Emmanuel Macron a demandé à Xi Jinping d’appeler Vladimir Poutine à «revenir à la table des négociations».

Paris «demande à ce que la Chine contribue à (…) passer des messages au président Poutine afin d’éviter l’escalade et de revenir sérieusement à table des négociations». L’Elysée précise, enfin, que les deux hommes « ont réaffirmé leur ferme position sur la prévention de l’usage de l’arme nucléaire. Le Président XI a apporté son soutien aux initiatives prises par le Président de la République pour oeuvrer en faveur de la paixé.

À noter que cette rencontre entre les deux dirigeants était la première en trois ans et Emmanuel Macron s’est dit «prêt» à se rendre en Chine dès 2023. De son côté, le président chinois Xi Jinping a déclaré que la Chine et la France devraient renforcer leur coopération tout en respectant mutuellement leurs intérêts propres, rapportent les médias publics chinois.

Lors de cet entretien entre les présidents français et chinois, organisé en marge du sommet des dirigeants des pays du G20 à Bali, Xi Jinping a également émis le souhait que la France offre « un environnement d’affaires plus équitable, plus juste et non discriminatoire aux entreprises chinoises en France ».