Le dernier rapport OBOR (One Belt One Road – La Ceinture et la Route) a réalisé une étude sur les nouvelles routes de la soie chinoises et sur l’approche de la France et de l’Europe face à ce vecteur d’une nouvelle mondialisation.

Cette étude se compose de cinq grandes parties :

La première partie présente d’abord la méthode originale du projet « Belt & Road » qui est en constante évolution. Elle s’intéresse ensuite aux objectifs du projet qui sont nombreux et en augmentation symbolisant le caractère stratégique de ce dernier.

La deuxième partie s’intéresse particulièrement aux positions de la France et de l’Union Européenne qui disposent déjà d’un niveau de compréhension et d’analyse avancé de la Chine et du projet chinois. Toutefois, l’étude souligne la nécessité de poursuivre et d’élargir cette analyse stratégique.

La troisième partie de l’étude analyse les positions de pays clé et notamment des Etats-Unis, du Japon, de la Russie, de l’Inde et aussi de l’Asie du Sud-Est qui ont des réactions très diverses face aux nouvelles routes de la soie chinoises.

La quatrième partie présente trois scénarios envisagés par l’équipe de recherche en partant de deux postulats dont celui affirmant que le développement continu du projet chinois. Le premier scénario correspond à la réalisation de tous les objectifs chinois, le deuxième envisage l’opposition de deux projets de mondialisation et le dernier examine les conséquences d’un essoufflement du projet.

La dernière partie dresse un bilan des enseignements tirés des analyses de l’équipe de recherche et fournit des recommandations aux pouvoirs publics afin d’analyser plus finement le projet chinois des nouvelles routes de la soie dans le but de nourrir une analyse stratégique minutieuse, capable de faire face aux nouveaux enjeux géostratégiques.

La finalité de l’étude était d’analyser le projet «Belt & Road» et son développement continu affectant la gouvernance mondiale. L’équipe de recherche soulève les problématiques clés se posant aux pays européens et tente d’y répondre le plus précisément possible.

Auteur(s) : Alice Ekman, Françoise Nicolas, Céline Pajon, John Seaman, Isabelle Saint-Mézard, Sophie Boisseau du Rocher, Tatiana Kastouéva-Jean

Source(s) : CSFRS, IFRI

Lien vers le rapport : https://www.geostrategia.fr/documents/rapport-obor-la-france-face-aux-nouvelles-routes-de-la-soie-chinoises/