Le Global Fashion Industry Index – Fashion Week Vitality Index Report pour l’année 2021 a été dévoilé le 29 septembre par le China Economic Information Service (CEIS) de l’agence de presse Xinhua à Shanghai, dans l’est de la Chine.

La Paris Fashion Week, la Milan Fashion Week, la London Fashion Week et la Shanghai Fashion Week se classent respectivement aux quatre premières places, tandis que la New York Fashion Week recule à la cinquième place par rapport à son classement en 2020 et que la China Fashion Week, la Tokyo Fashion Week et la Seoul Fashion Week se classent de la sixième à la huitième place, selon le rapport de l’indice.

Publié en mars 2018 pour la première fois, le Global Fashion Industry Index – Fashion Week Vitality Index Report vise à faire entendre la voix de la Chine à l’industrie mondiale de la mode par le biais d’une analyse quantitative constituée de modèles d’évaluation issus de l’agrégation de facteurs, de la transmission médiatique et du rayonnement industriel.

En ce qui concerne le facteur d’agrégation évalué, qui reflète l’échelle de la fashion week et l’effet d’agrégation des ressources de l’industrie, la Shanghai Fashion Week a vu le nombre de marques participantes augmenter de 2,3% en 2021par rapport à l’année précédente, devenant ainsi la seule fashion week échantillonnée qui a augmenté et dépassé le niveau de la prépandémie de 2019.

Selon le sous-indice de transmission médiatique qui reflète la notoriété des médias sur les fashion weeks, la Shanghai Fashion Week s’est classée troisième en 2021, surpassant pour la première fois le classement de la New York Fashion Week et de la London Fashion Week.

En 2021, la Shanghai Fashion Week a accru sa visibilité sur les médias sociaux en s’associant à Tiktok pour lancer un programme de soutien aux créateurs indépendants en Chine et créer un nouvel événement appelé «Shanghai Fashion & Lifestyle Carnival» (SHFLC) pour promouvoir les marques et les designers nationaux.

Le rapport souligne que l’industrie mondiale de la mode se rétablit progressivement dans une ère post-pandémique et que le processus numérique de l’industrie de la mode a été accéléré au milieu de la pandémie de la COVID-19, ce qui guide les changements à long terme et en profondeur de la chaîne industrielle.

À l’avenir, la consommation de l’industrie de la mode sera un mélange omni-canal de produits en ligne et hors ligne, indique les rapporteurs.