Le gouvernement a mit en place l’un des systèmes de caméras de surveillance les plus sophistiqués au monde.

Près de 170 millions de caméras à intelligence artificielle ont été installé dans tout le pays, et le gouvernement prévoit d’en installer trois fois plus d’ici 2020.

Ces appareils peuvent associer une identité à un visage déjà connu, de façon quasi instantanée. En 7 minutes, le système identifie la personne, déclenche une alarme et envoie des policiers sur place.

Construit par Dahua Technology, ce système performant, « conçu pour assurer la sécurité des citoyens« , a été déployé dans tout le pays, selon les responsables. D’ici 2020, près de 600 millions de caméras devraient être installées dans le pays.

Le gouvernement ne tient pas à donner de détails sur le nombre d’appareils déployés dans le pays, toutefois, elles possèdent des particularité. Certaines sont dotées d’outils de reconnaissance faciale permettant d’associer une identité aux visages filmés.

D’autres se contentent d’en identifier l’âge, le sexe ou certains traits physiques. À Shanghaï et Shenzen, elles permettent d’identifier les piétons trop pressés qui traversent au feu rouge, mais aussi d’assurer la sécurité des dortoirs d’universités.

Au-delà de la question de la surveillance, le système reconnaissance faciale a trouvé son marché. Ainsi, la China Construction Bank, une des onze banques du pays, a installé ce système pour permettre à chacun de retirer de l’argent par reconnaissance faciale.

Les premiers tests de paiement par reconnaissance faciale sont aussi menés en magasin.  L’enseigne américaine de fast-food KFC a déployé, dans un restaurant d’Hangzhou, des bornes de paiement intégrant cette technologie.

Le terminal de commande compare les visages des clients avec la photo présente sur leurs comptes Alipay, le service de paiement d’Alibaba, pour valider la transaction. Le logiciel utilise une caméra 3D afin de s’assurer que les utilisateurs ne tentent pas d’usurper un compte avec une simple photographie.

En pleine croissance, le marché de la reconnaissance faciale a dépassé le milliard de yuans (128 millions d’euros) en 2016 et devrait être multiplié par cinq d’ici 2021, selon une étude du cabinet Analysys.