Le président sud-coréen Moon Jae-in a promis des efforts pour normaliser la relation entre son pays et la Chine, le 13 décembre, appelant les deux pays à améliorer la coopération bilatérale sur les sujets politiques et sécuritaires.

« Au cours des 25 dernières années, les relations Corée du Sud-Chine ont accompli un développement extraordinaire dans le secteur économique, mais leurs relations dans les domaines politique et sécuritaire n’ont pas atteint un tel développement« , a-t-il déclaré lors d’une rencontre avec près de 400 ressortissants sud-coréen vivant à Beijing.

Arrivé en Chine le jour même, Moon Jae-in va participer à un sommet bilatéral avec son homologue chinois Xi Jinping ce 14 décembre. « Je travaillerai pour développer les relations Corée-Chine dans tous les domaines pour les mettre sur le même pied que le développement dans le secteur économique pour que les relations bilatérales ne se détériorent pas à cause de facteurs extérieurs« , a-t-il ajouté.

Ce premier voyage en Chine de Moon Jae-in intervient après la décision des deux pays de normaliser leurs échanges, affaiblis après le déploiement du système américain de défense antimissile à haute altitude (THAAD) à Séoul.

Face aux retombées économiques négatives des tensions entre Beijing et Séoul, le président sud-coréen a indiqué savoir « combien vous avez souffert à cause des retombées du sujet lié au système THAAD. C’est la raison pour laquelle j’ai fait des efforts énormes pour la restauration des relations Corée du Sud-Chine depuis mon arrivée au pouvoir ».

Le président a noté que Séoul et Pékin ont maintenu historiquement une relation très proche et amicale. « Les deux pays ont été ensemble à travers une longue histoire. Quand la Chine a prospéré, la Corée du Sud a prospéré aussi, et quand la Chine a chuté, la Corée du Sud a aussi chuté« , a indiqué ce dernier, ajoutant que « les deux pays ont fait face ensemble aux difficultés de l’impérialisme et combattu ensemble la colonisation japonaise« .