La Chine a adopté ces dernières semaines une « approche plus ciblée du contrôle de la pandémie ».

En effet, le gouvernement a mit en place « des mesures plus sélectives et moins invasives », au lieu des mesures telles que le confinement forcé et la fermeture des entreprises, rapporte The Wall Street Journal (WSJ).

Une telle stratégie a « permis de contrôler la propagation du virus sans nuire à la reprise économique », a ajouté un reportage du quotidien américaine. Ce dernier cite l’exemple de Beijing, capitale de la Chine, qui a mené « une approche plus chirurgicale ».

Bien que Beijing ait récemment renforcé les règles sanitaires contre le coronavirus, les gouvernements locaux « ont averti que ces règles ne devraient être appliquées qu’avec ‘une rigueur appropriée’ et que la plupart des mesures devraient rester volontaires et perturber le moins possible la vie quotidienne de la majorité des citoyens », a indiqué le WSJ.