D’après le moteur de recherche 360 search et le portail 360, de nouvelles expressions ont fait leur apparition pour illustrer un nouveau genre de relations amoureuses chez les jeunes d’aujourd’hui.

Dans une enquête intitulée «Les relations amoureuses invisibles», ils ont montré que 37% des jeunes célibataires ont une relation sexuelle après la première rencontre, et 63% des jeunes célibataires ont plus d’un partenaire sexuel.

Parmi les interviewés, dont le salaire mensuel dépasse 20 000 yuans, pour plus de 21% d’entre eux, ont une relation purement sexuelle avec leur partenaire.

Pour les deux entreprises, cela confirme une expression devenue très populaire chez les jeunes : «Faire coïncider sexe et amour n’est pas rare, rencontrer des personnes qui se comprennent est le plus difficile».

Les heurs supplémentaires, les longs trajets, les relations complexe avec autrui, les codes sociaux pèsent sur les jeunes, qui de fait ne considèrent plus « l’amour » comme une chose naturelle et essentiel au bien-être. Ainsi, « la part de l’amour est naturellement réduite à pas grand-chose », ont indiqué les rapporteurs.

Dans les grandes métropoles, ce constat semble évident pour une majorité de jeunes gens. Le rapport montre que, parce qu’ils vivent trop loin de leur lieu de travail, 59% des couples d’amoureux ne se voient pas dans la journée au cours de la semaine.

De plus, les personnes travaillant dans le domaine numérique et NTIC, sont les plus touchés par cette distance : 36% de ceux qui travaillent dans ce secteur vivent à deux heures de voiture l’un de l’autre, et 36% ont moins d’une relation sexuelle par mois.

«La relation amoureuse la plus éloignée du monde est alors sans doute celle de l’amour des 10 périphériques», ont précisé les sondeurs. Pour certains, cette distance et ce type de relation s’apparente à la légende «Le Bouvier et la Tisserande».

A la question «quel est le plus important pour vous, l’amour ou l’argent ?», 63% estiment que la liberté financière est plus importante que l’amour parfait. En effet, « les jeunes d’aujourd’hui sont en quête d’un amour efficace et réactif, et sont réticents à investir un temps précieux dans des histoires d’amour sans revenus établis ».

Les nouvelles formes d’amour prennent désormais une place croissante dans la vie des jeunes. Appelées, l’«amour Aidou», «heureux et gras à la maison», «les amoureux des thermos», ces relations sont établies à l’ère du numérique.

Ainsi, la romance virtuelle est peut-être celle qui rend les jeunes particulièrement détendus et heureux. Plus de 41% des filles pensent que leur petit ami est un «Aidou», ce qui signifie «idol» et désigne un chanteur, un acteur ou un groupe de musique célèbre.

Parmi un groupe d’acteurs populaires, le grand gagnant est sans nul doute Cai Xukun, devenu le petit ami idéal de 25% des filles. Pour les jeunes hommes, Dilraba est la meilleure candidate au titre de petite amie et 31% des garçons lui ont donné leur coeur.

D’ailleurs, 18% des jeunes femmes célibataires consacrent plus de la moitié de leurs revenus mensuel à cet «Aidou», en achetant tout ce qui concerne leur vedette favorite, ou les produits dont il fait la publicité.

Cet amour est très fort chez les jeunes, mais dès lors où il faut sortir de la zone virtuelle, les relations deviennent beaucoup plus compliquées. Pour les rapporteurs, « la situation émotionnelle hors ligne de la jeunesse contemporaine révèle un certain sentiment de froideur ».

En effet, si une personne ne manifeste pas son affection et ne prend pas soin de son partenaire, en cas de conflit, l’autre pourrait lui dire «bois plus d’eau chaude». Cette expression a valu à ces personnes le surnom peu flatteur d’«amoureux de la bouteille Thermos».

Les jeunes attendent beaucoup de leur partenaire, mais aussi qu’ils interagissent rapidement. Ainsi, le rapport montre que les jeunes ne veulent pas entendre de la bouche de leur partenaire : « Fais comme tu veux » (35%), «Bois plus d’eau chaude» (26%), «Qu’est-ce que je peux y faire ?» (20%).

La poursuite de la perfection et le manque de sécurité favorisent sans nul doute ces «relations amoureuses invisibles», ont expliqué 360 search et le portail 360. Ainsi, les auteurs de ce rapport ont estimé que «20 millions de jeunes hommes et femmes font semblant d’être amoureux», mettant en avant le terme de relation amoureuse invisible devenue prépondérante dans la vie affective des jeunes.

« L’attitude des jeunes envers l’amour est devenue plus discrète, plus prudente, et plus soucieuse des entrées et sorties de revenus. Ce genre de concept amoureux est indissociable du rythme rapide et du stress de la vie urbaine contemporaine et est tout aussi inséparable du caractère des jeunes d’aujourd’hui », ont conclut les rapporteurs.