Samsung Electronics et Micron Technology, deux des plus grands fabricants de puces, ont prévenu que le confinement décrété dans la ville chinoise de Xi’an en raison de l’épidémie de coronavirus pourrait affecter leurs chaînes de production situées dans la région.

Pour la société Micron, le confinement pourrait entraîner des retards dans l’approvisionnement de ses puces DRAM, largement utilisées dans les centres de données. L’entreprise a ajouté que les restrictions strictes, qui sont entrées en vigueur le 23 décembre 2021, avaient entraîné une réduction des effectifs dans son site de fabrication.

De son côté, Samsung a annoncé que le groupe adapterait temporairement les opérations de son site de Xian, où sont produites des puces NAND, utilisées dans les centres de données, les smartphones et d’autres appareils électroniques.

Les autorités chinoises ont imposé des restrictions strictes concernant les déplacements vers et hors de Xian, en vertu de la stratégie « zéro covid » de Pékin.