Le conglomérat chinois en difficulté HNA est à la recherche d’investisseurs privés pour éviter la faillite, selon des sources citées par l’agence de presse Reuters.

Siège de HNA Group

Cependant, banquiers et analystes estiment que sa restructuration pourrait être compliquée en raison du poids de sa dette et de l’opacité de sa structure. Les créanciers du groupe ont des activités multiples formé autour de la compagnie aérienne Hainan Airlines (HNA) ont demandé à la justice d’ouvrir une procédure de dépôt de bilan après avoir eu connaissance d’un défaut de remboursement de ses dettes.

Lire aussi : Le conglomérat HNA est en procédure de faillite

Dans le même temps, les autorités de la province du Hainan ont engagé un processus de restructuration, afin de résoudre les problèmes de liquidités. HNA croule sous les dettes accumulées pendant des années d’acquisitions en Chine et à l’étranger, d’un montant de plus de 40 milliards d’euros au total.

Selon une source, citée par Reuters, en attendant la décision de justice sur la demande des créanciers, un groupe de travail dirigé par le secrétaire régional du Parti communiste, Gu Gang, va essayer d’attirer des investisseurs stratégiques.

Cette source a précisé que l’objectif de cette démarche était de faire entrer des actionnaires privés, y compris au capital de Hainan Airlines, plutôt que des capitaux publics.

Selon les données rassemblées par Dealogic, les dettes obligataires de HNA représentent quelque 22,7 milliards d’euros de valeur nominale toutes devises confondues et le bilan comporte aussi environ 16,5 milliards d’emprunts bancaires.

« Nous ne sommes pas optimistes sur la situation de crédit de HNA Group et nous prenons en compte la possibilité que la restructuration aboutisse à la vente ou à la scission de ses principaux actifs et à des conversions forcées de dettes en actions », a déclaré à Reuters, le D.E. Institute, un cercle de réflexion spécialisé dans le crédit et l’analyse des défaillances d’entreprise.