Sélectionner une page

Comprendre la Chine,CULTURE,Histoire

Le festival Laba, le sacrifice de fin d’année

Le festival de Laba est célébré le huitième jour du douzième mois du calendrier lunaire. Fête populaire dans le Nord du pays, elle marque le commencement des célébrations du Nouvel an, autrement dit le milieu de l’hiver.

Le festival de Laba est aussi surnommé « Laba » ou « Festival de Laji » (la Fête du Sacrifice de la fin de l’année). Selon certaines légendes, le Bouddha Sakyamuni a atteint l’illumination le huitième jour du douzième mois lunaire. De ce fait, avec l’introduction du Bouddhisme en Chine, le Festival de Laba est aussi connu comme la Journée de l’Illumination.

Depuis la période pré-Qin, la population avait pour tradition d’offrir des sacrifices aux ancêtres et aux dieux, en priant pour une bonne récolte et de la bonne chance. Certaines régions ont la coutume de boire de la bouillie de Laba, qui date de la Dynastie Song (960 – 1279).

Il s’agit d’un mélange de riz glutineux, de jujubes, de marrons et de fruits, selon la recette des familles. La tradition de manger de la bouillie Laba pendant la fête dure depuis plus d’un millénaire. D’ailleurs, une fois la bouillie de Laba dégustée, le Nouvel an arrive à grand pas.

Aussi connue sous le nom de « bouillie aux sept trésors et aux cinq saveurs », « bouillie de Bouddha », ou « riz pour tout le monde », il s’agit donc d’une bouillie à base d’ingrédients variés. Un bol de bouillie de Laba est rempli de toutes les bénédictions et attentes des gens pour une vie meilleure.

Dans le nord de la Chine, il est de coutume de faire mariner de l’ail dans du vinaigre lors du festival. La vieille peau de l’ail est alors retirée, puis l’ail devenu violet est immergé dans du vinaigre de riz. Ce met est ensuite placé dans l’autel dédié aux ancêtres et divinités, qui sera fermée jusqu’à la veille du Nouvel an chinois.

L’ail de Laba a alors une couleur verte, et est servit habituellement avec des plats froids et des raviolis chinois. Pour les habitants du nord du pays, c’est un condiment incontournable pendant la fête.

Autre aliment important lors de cette fête, le tofu de Laba. Il s’agit d’une spécialité du comté de Qianxian, dans la province de l’Anhui. Chaque année, à l’approche du festival ou après celui-ci, les familles du comté réalisent du tofu à partir de petite tige de soja de première qualité. Ils le coupent en morceaux ronds ou carrés, puis l’étalent dans de l’eau salée. Ils creusent ensuite un petit trou au milieu du dessus en ajoutant de l’eau salée. Le tofu est ensuite accroché dans un endroit ventilé, sous le soleil d’hiver.

Dans la province septentrionale du Shaanxi, il est quasiment obligatoire de manger de la soupe de nouilles de Laba, « faite avec huit ingrédients différents déchiquetés », selon Le Quotidien du peuple.

Dans la région de Tongguan-Lintong dans le Shaanxi, cette soupe de nouilles de Laba est faite avec le chili rouge. Le vin chaud de Laba est également très populaire dans le pays, durant le festival.

Recevez la Newsletter

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques




La Chine impériale

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :