Le gouvernement est en train de créer un nouveau radiodiffuseur, afin de diffuser ses reportages dans le monde entier. «Voice of China» (Voix de la Chine), deviendra un mastodonte des médias audiovisuels , combinant trois grands réseaux nationaux gérés par l’État : China Central Television (CCTV), Radio Chine Nationale et Radio Chine Internationale.

La société emploiera plus de 14 000 personnes, d’après un article publié sur le média américain CNN. La fusion des trois compagnies a été révélée dans un document du parti concernant un vaste programme de réorganisation du gouvernement.

Le nom rappelle celui de «Voice of America», média américain créé pendant la Seconde Guerre Mondiale pour porter la voix des Etats-Unis dans le monde. Le nouveau média chinois, sera officiellement appelé «Réseau central de radio et de télévision», et «Voix de la Chine» servira à la communication extérieure.

Une fois la réforme mise en vigueur, «Voice of China» sera sous la houlette du Conseil des affaires d’Etat, le bras exécutif du gouvernement, et directement supervisée par le département de la propagande.

«Voice of China» a pour mission de «propager les théories, les orientations, les principes et les politiques du parti» et de «raconter de bonnes histoires chinoises», selon le document publié par l’agence de presse, Xinhua.

Pour le PCC, il s’agira de «renforcer le leadership du parti dans tous les domaines et améliorer la structure de l’organisation du Parti», notamment dans les médias. Ainsi, le plan du gouvernement assure que toutes les institutions responsables de l’industrie cinématographique et de la presse, et de la publication seront transférées au département de la publicité du Comité central du PCC.

L’objectif est de concentrer «les ressources et l’autorité pour améliorer l’influence de la Chine à l’étranger et promouvoir l’image internationale de la Chine», a précisé le quotidien proche du pouvoir, Global Times.