Sélectionner une page

Afrique,MONDE

La Chine va relier quatre pays africains par voie ferrée

Le Bénin a choisit une société chinoise pour la construction d’une boucle ferroviaire qui reliera les capitales de quatre pays de l’Afrique de l’Ouest.

Le président béninois Patrice Talon a indiqué sur Radio France Internationale, le 24 mars que les concurrents de la compagnie chinois, dont le groupe français Bolloré et celui du béninois Pétrolin, se retirent de cet impressionnant projet entre le Bénin, le Niger, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire.

«Il faut sortir de cet imbroglio juridique. Les deux opérateurs doivent se retirer, à l’amiable, du projet. Et il faudra qu’ils soient indemnisés de façon équitable», a souligné Patrice Talon, au magazine français Challenge.

Pour le locataire de la Marina, la Chine est le «partenaire le plus indiqué, le choix le plus réaliste pour un tel projet». Car les sociétés chinoises possèdent selon lui toutes les compétences ainsi et moyens nécessaires pour la construction d’un tel projet. Sans compter que l’Empire du milieu a déjà fait ses preuves en Afrique dans la construction de grandes infrastructures, dont la voie ferrée reliant Addis Abeba à Djibouti.

La Boucle ferroviaire se compose de deux liaisons principales : la liaison Est couvrant l’axe Cotonou-Parakou-Dosso-Niamey et la liaison Ouest pour l’axe Abidjan-Ouagadougou-Kaya-Niamey. D’une longueur totale est de 2 970 km, dont 1 176 km de construction neuve et 1.794 km de réseau existant à réhabiliter.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre opinion compte!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques




Dossier d’Histoire

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :